(c) Ubisoft / Capture d’écran

Ubisoft est en train de dévoiler l'univers du prochain jeu Assassin's Creed !

Bienvenue au Valhalla, chers camarades Vikings.

Sans annonce ou communiqué de presse quelconque, Ubisoft a lancé un live pour dévoiler l’univers dans lequel aura lieu le prochain opus de la licence Assassin’s Creed. Aux alentours de 14 heures, ce mercredi 29 mars, le boss final du jeu vidéo français a démarré une diffusion en simultanée sur Twitch, Mixer et YouTube.

On y voit l’artiste australien Kode Abdo, aussi connu sous le nom de Bosslogic, en train de dessiner une œuvre inédite : un homme de dos, positionné au centre de l’image, avec sur sa gauche une étendue d’eau sombre et glaciale et sur sa droite un château fort aux allures médiévales.

Publicité

Le live continue à l’heure où nous écrivons ces lignes et rien n’a encore été confirmé. Mais un (gros) indice vient de nous mettre la puce à l’oreille, confirmant les rumeurs qui couraient depuis plusieurs mois : l’artiste a dessiné un drakkar sur son œuvre. Il est donc fort probable que le château, situé à droite de l’image et en bas duquel se déroule une scène de combat, illustre les raids vikings en Angleterre durant le haut Moyen Âge.

Depuis le mois d’avril de l’année dernière, les rumeurs sur ce nouvel Assassin’s Creed vont bon train. Les noms d’Assassin’s Creed : Ragnarök et Assassin’s Creed : Valhalla – tous deux en références à la mythologie nordique – ont été évoqués dans la presse spécialisée.

Publicité

C’est un easter egg découvert dans The Division 2, en avril de l’année dernière, qui avait d’abord mis la puce à l’oreille des joueurs. Il s’agissait d’une affiche représentant un Normand en train de tenir une Pomme d’Éden dans sa main.

Un objet magique que les fans de la première heure d’Assassin’s Creed connaissent bien, puisqu’il est très présent dans la diégèse de la franchise. Celui-ci est hérité d’une ancienne civilisation, les Précurseurs, dont la mythologie sert de fil conducteur à tous les épisodes de la saga.

Nous mettrons cet article à jour dès que nous obtenons plus d’informations. En attendant, on a pas mal hâte d’embarquer sur un drakkar géant.

Publicité

Par Benjamin Bruel, publié le 29/04/2020