(c) Pixalia / Konbini

Ubisoft prépare une fournée de séries animées inspirées de ses nombreux univers

L'entreprise française vise désormais bien plus loin que l'industrie vidéoludique.

Ubisoft, premier studio de développement et d’édition de jeux vidéo dans l’Hexagone (et de loin) créé en 1986 par les cinq frères bretons Guillemot, voit aujourd’hui très grand.

Après un film ou encore des romans sur la franchise Assassin’s Creed, Ubisoft s’est très rapidement intéressé au petit écran et aux séries. En témoigne ce départ explosif de 2013 aux États-Unis, avec la série Les Lapins Crétins : Invasion, (sortie en 2014 en France), qui cartonne aujourd’hui dans plus de 120 pays, en 18 langues, se trimballant de Netflix à Nickelodeon, en passant par France 3.

Publicité

Après ce coup d’éclat, Ubisoft a décidé de se lancer pleinement dans la série animée. C’est le Hollywood Reporter qui vient de nous dévoiler des infos exclusives : Ubisoft Films et Télévision, la division dédiée à la cause, a en effet de nombreuses séries en production, à commencer par une étrange idée, qui serait liée (de loin) à la franchise Watch Dogs - dont le prochain épisode Légion sortira en mars 2020.

Etrange, car si le jeu est classifié "PEGI 18", la série animée en question sera orientée pour un public de préadolescents, bien loin de l’ambiance sombre et dystopique de la saga vidéoludique originelle.

Premier visuel de la série adaptée de Watch Dogs © Ubisoft

Publicité

En réalité, il ne s’agit pas d’une adaptation mais d’une "inspiration" très éloignée de la franchise vidéoludique originelle. Pour le moment, le peu d’infos dévoilées parle donc d’une série orientée autour d’une jeune adolescente "super hacker", chargée de résoudre de mystérieuses affaires dans son lycée.

Le grand projet cross-media d’Ubisoft

Impossible de nier, donc, que l’éditeur cherche à ratisser au-delà du jeu vidéo. Pour l’entreprise française, il s’agit de toucher un large public mais aussi de créer un continuum entre toutes ses productions culturelles, de la littérature au cinéma, en passant par le jeu vidéo évidemment, jusqu’aux séries et même aux jeux de société.

Interrogé par Konbini Techno, Emmanuel Carre, responsable des relations presse et communication à Ubisoft, explique qu’il faut bien faire la différence entre une adaptation comme l’a pu être le film Assassin’s Creed (2016) et les séries à venir qui seront uniquement "inspirées" des univers vidéoludiques d’Ubisoft :

Publicité

"On a créé des mondes, et dans ces mondes il se passe plein de choses en parallèle, il s’agit plus d’un multivers"

La série d'animation inspirée de la marque Watch Dogs n’est qu’une face émergée de l’iceberg télévisuel qui se prépare plus ou moins secrètement, dans les coulisses d’Ubisoft. Autre exemple de série d’animation dans les tuyaux : Hungry Shark Squad, basée sur la franchise de jeu mobile à succès du même nom.

Première image de Hungry Shark Squad © Ubisof

Publicité

Il a aussi été évoqué, sans trop de détails, qu’une série animée de comédie-aventure "familiale" inspirée de l’univers de Rayman (hors Lapins Crétins) était en préparation. Nous n’avons pas encore de titre, mais une image (cf ci-dessous) plutôt proche de l’univers de base du personnage créé par Michel Ancel en 1995 - ce dernier a d’ailleurs été consulté. Là encore, il s’agit d’une inspiration, précise Carre, "même si un caméo de Rayman n’est pas à proscrire".

Première image de la série adaptée de l’univers de Rayman © Ubisoft

Télévision ? Netflix ? ou un peu de tout ça ?

Enfin, Ubisoft a annoncé, toujours via Hélène Juguet, s’être associée à Adi Shankar, producteur chez Netflix ayant travaillé sur la série animée Castlevania, pour lui confier le projet de Captain Laserhawk.

Cette série est annoncée comme une "vibration" de Blood Dragon, un DLC stand-alone (sans rapport avec le jeu de base), sorti en 2013, qui replaçait le gameplay de Far Cry 3 dans un univers futuriste "néon-punk", à base de lasers et de musiques techno.

Première image de Captain Laserhawk © Ubisoft

Adi est un grand fan de jeux vidéo. Nous partageons la même culture et les mêmes références […] C’est formidable de lui donner la liberté de faire quelque chose d’innovant et audacieux avec nos personnages.

Hélène Juguet, directrice générale de Ubisoft Film & Télévision pour The Hollywood Reporter.

Cette dernière série aurait bel et bien sa place sur Netflix. Mais difficile de savoir sur quelles plateformes seront disponibles les différentes séries d’animation citées plus haut.

Avec cette volonté de s’ouvrir sur les marchés culturels de nombreux pays, les possibilités sont nombreuses : France 3, Salto, Netflix, Amazon Prime ou encore Apple TV, mais peut-être et surtout un peu de tout ça. Ubisoft devrait par ailleurs bientôt s’exprimer plus en détail sur ces projets, les négociations étant encore en cours.

Par Pierre Bazin, publié le 11/10/2019

Copié

Pour vous :