AccueilGaming

Un hacker prend en otage Apex Legends pour venir à la rescousse de Titanfall

Publié le

par Benjamin Bruel

Une opération de sauvetage façon pirate informatique.

Habituellement, les hackers que l’on trouve dans les jeux vidéo se rapprochent plus de la figure du tricheur patenté que de celle du vengeur masqué. Pourtant, dans la soirée de dimanche, c’est un ou des autoproclamés sauveurs de la franchise Titanfall qui se sont emparés des serveurs du célèbre battle royale Apex Legends.

Titanfall (1 & 2) et Apex Legends sont tous deux développés par Respawn Entertainment. Cependant, le premier souffre depuis longtemps d’une mise au ban brutale : si Titanfall est toujours en vente, ses serveurs sont peu ou prou laissés à la merci des cheaters et peu entretenus. Le jeu en est, pour beaucoup, devenu injouable. Et pendant ce temps, Apex Legends prospère avec de nombreux événements et 100 millions de joueurs uniques.

Des pirates amoureux du jeu ont donc décidé de protester contre cette situation en piratant Apex Legends, histoire de faire passer le message. Dimanche, le compte Twitter Apex Legends News, suivi par le média américain Kotaku, a révélé que des utilisateurs du jeu sur PC, Xbox et PlayStation recevaient un étrange message après la fin d’une partie. Celui-ci renvoyait au site savetitanfall.com et disait "Titanfall 1 est attaqué, alors Apex l’est aussi". Les joueurs étaient ensuite dans l’incapacité de relancer une partie.

En se rendant sur le site en question, on découvre un argumentaire précis et complet en faveur de la pérennité de Titanfall :

"'Titanfall' est une franchise adorée par beaucoup et les problèmes de piratage ne cessent d’augmenter. La communauté 'Titanfall' a supplié Respawn de résoudre ces problèmes depuis trois ans, sans aucune réaction. Aujourd’hui, le jeu est encore vendu, tout en étant complètement injouable. Il est temps que nous nous exprimions", est-il écrit en guise d’introduction.

S’ensuit une réflexion plus détaillée sur l’état du jeu, ainsi qu’un certain nombre de liens renvoyant vers des articles, Reddit, la page Steam de Titanfall et d’autres encore. On trouve également un lien vers la communauté Discord "TF Remnant Fleet", autrement dit la "flotte survivante de 'Titanfall'".

Sur Twitter, Respawn a rapidement réagi en confirmant l’attaque, notant par ailleurs que les informations des joueurs n’étaient pas en danger. Environ trois heures plus tard, le problème était résolu et les joueurs pouvaient relancer une partie. Le studio n’a, pour le moment, donné aucune information concernant l’identité des ou du pirate, ni en ce qui concerne le futur de Titanfall.

À voir aussi sur techno :