AccueilGaming

Une streameuse a fini Breath of The Wild sans jamais repasser au même endroit

Publié le

par Pierre Bazin

Une sorte de Snake géant qui lui a pris huit mois.

Même quatre ans après sa sortie, The Legend of Zelda : Breath of the Wild continue de fasciner, motiver, entraîner joueurs et joueuses à travers le monde. Parmi les acharnés du genre, les speedrunners sont une catégorie à part, surtout lorsqu’ils s’imposent des contraintes aussi difficiles que folles.

C’est ainsi que la streameuse Everest Pipkin a décidé de se lancer dans une improbable quête : finir le jeu en ne remarchant jamais au même endroit ni en croisant son propre chemin. Oui vous avez bien lu, elle a littéralement intégré la mécanique du bon vieux jeu Snake à l’open-world gigantesque qu’est BotW.

Cette idée lui est venue avec le mode "Hero’s Path", une fonctionnalité additionnelle qui permet de voir tout le chemin parcouru dans Hyrule. Sur la carte, on peut ainsi voir comme sur un tracé GPS le chemin qu’emprunte Link tout au long de son aventure. Évidemment, pour rendre la chose plus corsée, la streameuse devait activer toutes les tours Sheikah avant d’aller essayer de battre Ganon, le boss final.

Pipkin a réussi l’exploit en… plus de huit mois dont six resets de runs. Ce qu’elle décrit comme "un voyage fastidieux, en spirale" lui a valu en effet quelques prises de tête, alors qu’elle pensait pouvoir y arriver sans trop de difficultés, avec prudence. La principale difficulté réside notamment dans la verticalité de la carte, ce qui n'est pas pris en compte par le "Hero’s Path" : une chute de falaise et c’est le game over.

Un exemple parmi d'autres : la streameuse a dû patienter de longues minutes, collée à une falaise, en attendant… qu’il ne pleuve plus, au risque de glisser.

À la fin la carte GPS de son chemin ressemble à ça :

Vous pouvez revoir l’intégralité de sa run sur la chaîne YouTube de Everest Pipkin.


Écrivez-nous à hellokonbinitechno@konbini.com

À voir aussi sur techno :