Vidéo : il crée un dock de Switch en sciant une GameCube

L'accessoire essentiel pour tout bon joueur de Smash qui se respecte.

"Nos fans ont du talent", pourrait brocarder Nintendo, si l’entreprise ne s’évertuait pas systématiquement à couper court à tous les "fan games" et autres mods non-officiels qui ne correspondent guère à leur sévère ligne de conduite de marque.

Sur la modification de console, en revanche, Big N est un peu plus tolérant. De nombreux créateurs s’en sont ainsi donné à cœur joie pour démonter, dévisser et remonter sous de nombreuses formes les nombreux composants de la Switch.

Publicité

On vous parlait il y a peu du youtubeur Shank qui avait créé des Joy-Con à partir d’une manette GameCube. Aujourd’hui, on vous parle de la chaîne Mods Rated-E qui a transformé le dock pour afficher la Switch sur la télé à partir d’une vieille GameCube de 2001.

La vidéo explique tout son processus de fabrication, permettant à n’importe qui de le refaire chez soi… même si, clairement, il faut être plutôt à l’aise avec l’électronique et la scie circulaire – les enfants, pas sans Maman ou Papa ! Après, vous pouvez aussi acheter son "Ultimate Dock" sur sa page Etsy

Publicité

Outre le style rétro absolument démentiel que ce bon vieux Cube de jeu apporte à la Switch, cela ajoute des fonctionnalités. La plus importante d’entre elles : l’intégration directe de 4 ports pour manettes GameCube, en lieu et place de l’encombrant adaptateur à brancher en USB.

La console cubique de 2001 n’a pas rencontré, à l’époque, le succès escompté (coucou la PS2) mais a durablement marqué une génération entière de joueurs et de joueuses. Aussi n’est-il pas étonnant de la voir ressuscitée et réhabilitée sous toutes ses formes, à commencer par ses manettes iconiques.

Publicité

Les fans ont tellement rebattu les oreilles de Nintendo sur le fait qu’ils ne feraient jamais aussi bien que le contrôleur de GameCube que l’éditeur a finalement rendu possible leur utilisation sur quasiment tous leurs jeux, moins d’un an après la sortie du jeu.

Par Pierre Bazin, publié le 18/02/2020