Vidéo : il piège des milliers de tricheurs sur PUBG en leur proposant un "faux hack"

Des milliers de cheaters punis directement dans le jeu et publiquement exposés.

La triche est un véritable fléau grandissant dans les jeux en ligne. Tandis que l’éditeur Activision lutte activement contre les milliers de cheaters qui déferlent sur Call of Duty: Warzone pour gâcher la vie de tous les honnêtes autres joueurs et joueuses, certains ont décidé de faire justice eux-mêmes.

ScriptKid fait partie de ces Robin des Bois numériques. Il y a plusieurs mois, ce youtubeur, adepte d’informatique, avait posté une vidéo dans laquelle il montrait comment il avait piégé au moins un millier de tricheurs sur PUBG, le célèbre FPS battle royale.

Publicité

Rebelote il y a deux semaines : ayant continué son œuvre vengeresse, ce justicier vidéoludique nous montre de nouveaux cheaters pris la main dans le sac.

Le principe de son logiciel est assez simple. Il a créé un "faux" logiciel de triche, faisant croire à ceux qui le téléchargent que ce dernier va les aider à gagner plus facilement (visée automatique, vue à travers les murs, etc.). En réalité, les joueurs qui ont téléchargé ce logiciel se voient sévèrement sanctionnés de plusieurs manières :

Publicité

  • Lorsque le cheater conduit un véhicule et que celui-ci dépasse la barre des 52 miles par heure (environ 83 km/h), il se voit éjecté du véhicule et meurt de la chute.
  • Lorsqu’il cherche à lancer une grenade, cette dernière "glisse" immédiatement de sa main, dégoupillée pour tuer son lanceur.
  • Lorsqu’il cherche à ressusciter un allié, son arme se met subitement à tirer, tuant définitivement le coéquipier tombé au combat.

Enfin la dernière fonctionnalité est tout simplement d’enregistrer une capture de leur "punition" pour l’envoyer au créateur afin qu’il puisse nous délecter dans un montage dynamique de tous ces arroseurs arrosés.

ScriptKid n’a pas fait les choses à moitié : il avait ainsi payé des annonces Google pour faire apparaître son logiciel en haut des recherches liées aux logiciels de triche PUBG, piégeant potentiellement des milliers de cheaters. Il a par ailleurs de grands projets avec ce logiciel et parle notamment de l’étendre à de nombreux autres FPS – Call of Duty: Warzone très probablement.

En attendant, pour les plus férus de code, vous pouvez retrouver tout le script sur sa page GitLab.

Publicité

Par Pierre Bazin, publié le 15/05/2020