AccueilGaming

Vidéo : les entrailles de la PS5 enfin dévoilées en détails

Publié le

par Battiste Delfino

Vous reprendrez bien une petite dose de hype ?

C’est un beau bébé qui est passé sur la table d’opération hier. À quasiment un mois du lancement de la PlayStation 5, une vidéo qui revient en détail sur les composants de la machine vient d’être publiée sur la chaîne YouTube du constructeur.

Vice-président de la conception mécanique de chez Sony, Yasuhiro Ootori s’est occupé de désosser la PS5 face caméra. Le moins qu’on puisse dire, c’est qu’entre ses mains, elle a l’air tout simplement massive.

Avec une largeur de 104 mm, une hauteur de 390 mm et une profondeur de 260 mm, la PS5 est nettement plus haute et plus large que ses prédécesseures.

L’assemblage modulaire du hardware permet très facilement, en allongeant la console horizontalement de séparer ses pièces sans trop se perdre.

Les grands panneaux latéraux montés de chaque côté de la console peuvent être retirés facilement, en "soulevant le coin arrière et en faisant glisser" la plaque. Comme le souligne Android Central, il est d’ailleurs probable que des fournisseurs permettent de personnaliser l’apparence de la PS5 – comme c’est déjà le cas avec les manettes.

Une machine qui respire

Avec 10,3 TeraFLOPS de puissance de calcul, la PS5 est cinq fois plus puissante que la PS4. C’est pourquoi cette console a besoin de grosses prises d’air.

En plus d’un grand ventilateur de 120 mm, le dissipateur thermique de la PS5 occupe près de la moitié de la taille de la console, assurant là aussi qu’il n’y ait pas de surchauffe, mais surtout, que la PS5 soit silencieuse.

Nous avons pu jeter les yeux sur le MIT (pour matériau d’interface thermique) de la PS5, un métal liquide qui permet d’obtenir des performances de "refroidissement élevé et stable à long terme."

Enfin, nous avons aussi pu voir l’emplacement pour ajouter un disque dur SSD supplémentaire et ainsi étendre le stockage de la console.

Le précédent désossage d’une console Sony a eu lieu sur une PS4 pro en 2016. Du côté de la concurrence, c’est le vidéaste américain Austin Evans qui avait été chargé par Microsoft de démonter la Xbox Series X en… mars dernier.

À voir aussi sur techno :