AccueilGaming

Wordle, le nouveau jeu en ligne qui rend tout le monde complètement fou

Publié le

par Julie Morvan

© imgflip

Carré vert, carré jaune, carré vert, carré gris.

On ne voit plus que ça, partout : le jeu Wordle et sa multitude de carrés gris, jaune et vert ont envahi nos feeds en un rien de temps. Depuis quelques semaines, ce jeu en ligne occupe plusieurs centaines de milliers de joueur·se·s, en particulier aux États-Unis. Selon le New York Times, plus de 300 000 personnes y jouaient même début janvier 2022.

Mais d’où vient donc cet engouement ? Wordle doit son succès à sa formule simplissime et un défi quotidien. Le jeu, disponible uniquement en anglais, se présente sous la forme d’une grille de cinq colonnes de six cases. Le principe : réussir à deviner un mot, toujours en cinq lettres, en seulement six essais. Chaque lettre devinée à la bonne place apparaît en vert, une bonne lettre mal placée en jaune, et une lettre qui n’est pas présente du tout dans le mot reste en gris. Passés les six essais, il faut s’armer de patience et attendre le jour suivant pour recommencer.

Sur les réseaux sociaux, les joueur·se·s partagent leur score du jour à l’aide des émojis de carrés gris, jaune et vert. Le terme "Wordle 207 X" apparaissait même dans les tendances Twitter américaines – à la cinquième place au moment où nous écrivons cet article.

Un aperçu du fil d’actualité Twitter aujourd’hui. (© Twitter)

Le jeu doit son nom à son créateur, l’ingénieur en informatique britannique Josh Wardle. Ce dernier a décidé de ne pas le monétiser pour simplement offrir un moyen de distraction au grand public. À l’image du concept, l’aspect du site est très épuré, dépourvu de la moindre publicité.

Certain·e·s ont tenté de profiter de son succès en développant leur propre application, parfois même en la rendant payante. En quelques heures, les clones ont ainsi pullulé sur l’App Store, poussant le vice jusqu’à porter exactement le même nom que l’application originale, note Numerama.

Samedi dernier, la variante française est par ailleurs apparue. Son nom, Sutom, est une anagramme du cultissime Motus diffusé sur France Télévisions. Son fondateur, Jonathan Magano, n’a pas repris toutes les particularités de son homologue anglophone, se permettant de prendre des mots de plus de cinq lettres.

Konbini techno avec AFP


Vous confondez Wordle et 2048 ? Écrivez-nous à : hellokonbinitechno@konbini.com.

À voir aussi sur techno :