(c) Dan Bull

WTF puissance mille : un morceau de rap sur le jeu le plus barré de l'année

Le youtubeur Dan Bull vient de rapper sur Untitled Goose Game. On en profite pour vous parler de lui.

Honk ! Honk ! En faisant un morceau sur le jeu Untitled Goose Game, le rappeur Dan Bull vient de repousser les limites de la dinguerie.

Publicité

Si vous n’avez pas encore testé ce jeu développé par House House, il est encore temps de vous rattraper. Vous y incarnez une oie dont la mission principale est d’importuner les humains, et dès les premières minutes de gameplay, on comprend que le jeu n’a pas volé son titre non officiel de jeu le plus WTF de 2019.

C’est certainement la raison qui a poussé Dan Bull à sortir "Goose on the Loose", un rap en hommage à ce jeu sous forme d’ego trip bestial. L’artiste se met à la place de l’oie badass, et nous démontre par A + B qu’il est dangereux de se frotter à lui. À voir et écouter sans modération.

Mais qui est Dan Bull ?

Ayant particulièrement apprécié cette vidéo, on s’est dit que c’était l’occasion de vous parler de ce youtubeur atypique dont l’œuvre a durablement marqué les Internets.

Publicité

Dan Bull est un rappeur geek de haut niveau. Sa chaîne est riche de plus de 700 clips, dont près de 250 sur les jeux vidéo. Rappant autant sur des jeux classiques que confidentiels, Dan Bull a consacré des playlists entières à des franchises comme Assassin’s Creed, Minecraft, ou encore Overwatch.

L’artiste a donc réussi l’exploit de créer une chaîne de gaming sans jamais montrer ses parties. Pas de test, de playthrough, ni autre captation commentée : seuls des hommages à sa passion s’y trouvent.

Publicité

Un youtubeur militant

Mais Dan ne se résume pas à un artiste évoluant avec un micro dans une main et une manette dans l’autre. À de nombreuses reprises, il s’est illustré en défendant les libertés sur Internet.

En 2009, il s’était fait remarquer avec son morceau "Dear Lily", dans lequel il apostrophait Lily Allen au sujet du partage illégal de fichiers, exprimant son désaccord avec elle. Il a aussi mis en ligne des raps contre le SOPA (loi anti-piratage) ou encore contre le fameux article 13 de la directive sur le droit d’auteur dans le marché numérique.

Publicité

Il a également étrillé Microsoft, et s’est moqué de Twitter et de Facebook. Ses vers et ses vidéos lui ont valu d’obtenir régulièrement plusieurs millions de vues. Dan Bull a même obtenu la reconnaissance des éditeurs de jeux vidéo. En 2015, Blizzard avait ainsi fait appel à lui pour la sortie de Heroes of the Storm, et Ubisoft lui a demandé l’année dernière un morceau pour le jeu Trials Rising.

Aujourd’hui encore, Dan Bull sort entre deux et cinq vidéos par mois. Il continue de répandre la bonne parole, et ce n’est pas son million et demi d’abonnés qui s’en plaindra.

Par Mickaël Laplaud, publié le 30/10/2019

Copié

Pour vous :