AccueilTests et tutos

Le cordon de téléphone est en train de conquérir le monde, voilà pourquoi

Publié le

par Anna Finot

Notre appel à témoignages nous a permis d’y voir plus clair.

Depuis quelques mois, beaucoup d’iPhone 12 s’exhibent dans la rue et dans les bureaux grâce à un accessoire sur le point de devenir indispensable : le cordon. Popularisée par les instagrameur·euse·s à la vie dorée, la panoplie dispose d’une coque doublée d’une lanière qu’on peut se procurer pour moins de dix euros (pour les modèles les moins chers).

Cet accessoire sert-il vraiment à quelque chose ? On a cherché à savoir en vous posant la question sur notre page Facebook (post qui a récolté plus de 500 réponses !). Les adeptes nous ont avancé quelques arguments convaincants. Nous avons aussi relayé la parole des réfractaires.

Côté utilisateur·rice·s du cordon, on vante le côté pratique. Mieux qu’une assurance tous risques, le collier pour téléphone est un cordon de sécurité assez résistant pour éviter les vols dans le métro, les casses dans les fosses de concert ou les oublis des propriétaires les plus tête en l’air. Vous nous avez exposé par A+B son utilité, et ça nous a presque donné envie de l’acheter.

Un détail pertinent auquel on n’avait pas pensé :

C’est une véritable alternative aux poches, les nudistes pourront donc eux aussi rester connectés ! Certains se sont même emballés, on n’était pas prêts :

Une autre utilisation nous a même régalés (#TeamChiens) :

En revanche, une autre utilisation nous a un peu fait flipper :

Côté pass sanitaire, on n’est pas en reste :

Un autre commentaire qu’on a bien aimé mais qui ne nous a pas beaucoup éclairés sur l’utilisation :

On a aussi apprécié ce commentaire qui nous a fait penser à un collègue du département vidéo de Konbini :

Certains pronostiquent même sur le total look à venir :

Les commentaires nous ont aussi montré qu’il y avait des réfractaires sévères :

On a aussi eu le droit à du "Paris-bashing" un peu facile :

On vous l’accorde, le cordon est victime d’une image assez superficielle dans les rues de la capitale, mais ce n’est pas le cas par-delà nos frontières. On nous confirme que les Espagnols ou les Anglais en raffolent…

On a apprécié cette réflexion philosophique (qui semble plutôt pencher du côté contre) :

Enfin, terminons par cette attention particulière qui nous a réchauffé le cœur :


Pour nous écrire : hellokonbinitechno@konbini.com

À voir aussi sur techno :