AccueilSociété

4 000 "Covid-cobayes" vont participer à un concert en Allemagne

Publié le

par Victoria Beurnez

Crédits : Getty / Flashpop

Le but de l'opération est d'en apprendre plus sur la façon dont se répand le virus.

Alors que la pandémie de Covid-19 continue de sévir dans le monde, les chercheurs tentent toujours de savoir de quelle manière se répand le virus, notamment dans de grandes zones en intérieur, comme des salles de concert.

Et pour ce faire, il n’y a pas vraiment d’autres moyens que de tester directement en situation. C’est pour cette raison que des chercheurs allemands ont décidé d’organiser une sorte de "Covid-concert" contrôlé, avec le musicien allemand Bendzko, comme l’explique le Guardian.

Le principe ? Équiper 4 000 participants, âgés de 18 à 50 ans, de matériel pour mieux comprendre le comportement du virus. Pour prévenir l’apparition d’un nouveau cluster lors de la petite sauterie, ces personnes seront testées 48 heures avant le début du concert. Un résultat négatif sera obligatoire pour pouvoir y participer. Des masques leur seront également fournis.

Équipement de haut vol

Côté matériel, un mini-tracker qui enverra un signal toutes les 5 secondes et que les participants porteront au cou, permettra aux chercheurs de mesurer leurs mouvements ainsi que leur proximité avec les autres personnes présentes.

En parallèle, un gel hydroalcoolique fluorescent sera utilisé. En plus de nettoyer les mains des volontaires, les scientifiques pourront, au moyen d’une lampe à UV, observer les différentes surfaces où les germes se seront répandus – ce qui n’est pas sans rappeler cette vidéo que nous avons repérée. Ils espèrent en apprendre plus sur les zones de transmission du virus par le toucher.

Enfin, une machine diffusera de la vapeur selon des schémas bien définis permettant d’étudier la diffusion des gouttelettes dans l’air. Auparavant, les scientifiques auront fait des modélisations numériques avant le concert, pour tester l’efficacité de leurs modèles de propagation.

Ce projet devrait permettre de mieux appréhender les événements publics dans le futur.

Le projet coûtera 990 000 euros et sera géré par les Länder de la Saxe et du Brandebourg.

À voir aussi sur techno :