Au secours, Trump débarque sur Twitch

Le président des États-Unis a rejoint la plateforme de streaming pour les besoins de sa campagne électorale.

Bienvenue dans la longue campagne pour 2020. À chaque nouvelle élection présidentielle, les campagnes des différents candidats redoublent d’innovation, de surprises et… suscitent parfois l’incompréhension. Résolu à être présent sur tous les fronts, Donald Trump a envahi une nouvelle plateforme Internet pour atteindre des votants : Twitch.

À l’évidence, sa chaîne ne sera pas dédiée à ses perfs récentes sur Ghost Recon ou Fortnite. Le président des États-Unis compte, au moment où on écrit ces lignes, un peu plus de 36 300 followers. Selon des informations relatées par nos confrères de The Verge, pour l’instant, il n’aurait effectué qu’une seule diffusion : un meeting, qu’il a tenu à Minneapolis.

Publicité

(© Trump / Twitch)

Trump est le premier candidat républicain à intégrer la plateforme. Mais, en dehors de son parti, il n'est pas le premier. Le démocrate Bernie Sanders, par exemple, détient sa propre chaîne Twitch depuis la fin du mois de juin de cette année. Il cumule déjà plus de 88 000 followers. L'élue au congrès, Alexandria Ocasio-Cortez, a, elle, l'habitude d'apparaître dans des streams, notamment pour récolter des dons ou faire des actions de communication.

Donald Trump et Jeff Bezos, pas vraiment buddies

Dans l’arrivée de Trump sur Twitch, il y a plusieurs incohérences. Déjà, on sait qu’il n’est pas un grand fan de jeux vidéo, qui représentent tout de même une majorité des contenus que propose le service de streaming.

Publicité

Ensuite, le POTUS n’est pas non plus particulièrement connu pour être un partisan d’Amazon, qui détient aujourd’hui la plateforme de streaming.

Publicité

Un long passif de tensions subsiste entre lui et le patron, Jeff Bezos. Trump a en effet l’habitude de s’adonner à des piques répétées envers le Washington Post depuis son rachat par la multinationale, arguant que le service de vente en ligne va en bénéficier de façon malhonnête.

Problème : le Washington Post n’a jamais vraiment été racheté par Amazon… Mais par une holding détenue par Bezos.

Publicité

Sachant que la modération et les gestions de contenus sont déjà un problème pour la plateforme, on peut s’imaginer les galères à venir si Twitch doit modérer les diffusions de Trump…

Par Victoria Beurnez, publié le 11/10/2019

Copié

Pour vous :