AccueilSociété

Avec ses puces, Elon Musk veut diffuser de la musique directement dans votre cerveau

Publié le

par Victoria Beurnez

Crédits : Neuralink

Des puces Neuralink pour remplacer les écouteurs ?

Elon Musk en possède, des entreprises : Space X, Hyperloop, Tesla et compagnie… mais il y en a une dont on entend moins parler, un peu plus discrète et mystérieuse : Neuralink, une entreprise de neurotechnologie, qui a pour vocation principale de créer des implants cérébraux.

Il ne semble pas vouloir faire les choses à moitié, puisqu’il vient d’annoncer officiellement sur Twitter que ses fameux implants cérébraux auront la capacité de diffuser de la musique directement dans le cerveau de celui ou celle qui les porte, en répondant par la positive à un ingénieur en informatique du nom d’Austin Howard, qui lui posait la question.

Des réponses le 28 août

Lors d’une grande conférence le 28 août prochain – la seconde depuis la création de l’entreprise en 2016 –, Musk devrait en dévoiler davantage sur les projets en cours de Neuralink.

Il a, par ailleurs, déclaré que ses puces auraient la capacité d’aider le porteur à "contrôler ses niveaux d’hormones et les utiliser à [son] avantage, en optimisant [ses] capacités de raisonnement et [son] niveau de stress".

Les puces en question seront insérées dans le cerveau des potentiels utilisateurs, dans un trou minuscule réalisé au laser, sans séquelle pour tout ce qui se trouve à l’intérieur de notre boîte crânienne. Il n’a pas donné davantage de précision quant au fonctionnement du streaming musical, si ce n’est qu’il sera possible de le contrôler à partir d’un ordinateur ou d’un téléphone.

L’être humain avant tout

Si ça peut sembler flippant, il faut savoir que cette technologie, lorsqu’elle sera aboutie, pourra servir à des personnes atteintes de maladies neurologiques, telles que Parkinson.

Cependant, ne nous focalisons pas sur un objectif éthique : celui d’Elon Musk est avant tout de permettre aux êtres humains d’optimiser totalement leurs capacités et de concurrencer les intelligences artificielles les plus avancées, rien que ça.

Encore faut-il que son projet soit validé par la très sérieuse Food and Drug Administration américaine et ce n’est pas gagné. Les projets concernant les implants cérébraux ou plus largement, l’amélioration de l’être humain (on peut presque parler ici de transhumanisme) ont rarement eu bonne presse ces dernières années.


Serez-vous le premier à vous jeter sur ces puces lorsqu’elles auront (peut-être) été commercialisées ? L’ambitieux Elon Musk vous fait-il flipper ? Votre éthique frissonne-t-elle à la connaissance de ces projets ? On veut en parler avec vous sur hellokonbinitechno@konbini.com !

À voir aussi sur techno :