Avis aux curieux : cette carte participative recense les rencontres paranormales

Si ces témoignages ne sont peut-être qu'inventions de l'esprit, Liminal Earth a le mérite de créer un monde plus captivant.

Vous avez déjà rencontré un fantôme ? Vous êtes-vous déjà battu·e avec une crevette géante ? Ou êtes-vous tout simplement curieux·se ? Si vous répondez "oui" à au moins une de ces questions, le site Web Liminal Earth est fait pour vous.

Cette pépite a été révélée par Vice, qui a eu l’occasion d’en interviewer les deux créateurs, originaires de Seattle. L’idée : aider les personnes ayant eu une expérience bizarre à la référencer sur une carte. Garrett Kelly et Jeremy Puma voient ça comme un "Google Trends" du paranormal :

Publicité

"Nous essayons de voir s’il y a des endroits bizarres ou des expériences paranormales relativement communes qui seraient passés inaperçus parce que tout le monde a peur d’évoquer les choses bizarres qui leur arrivent."

(© Capture d’écran Liminal Earth)

Pas de degré d’importance dans le référencement, toutes les expériences comptent : rencontre avec des fées, rites sataniques, hommes-brocolis… Tous valent la peine d’être partagés. De quoi relancer et étoffer toutes les légendes urbaines.

Publicité

Si certains posts partagés sont extrêmement sérieux et documentés, les deux fondateurs sont plus relâchés quant au contenu qui pourra être posté ou non. En découlent des posts hilarants et un site où se racontent des rencontres avec des supposés "sandwichs venant directement des Enfers".

Pour Puma, l’intérêt est de créer un spectre complet des interactions paranormales. Ceci explique pourquoi des lieux mythiques comme le ranch Skinwalker apparaissent sur la carte. Il s’agit aussi de recenser des rencontres "exclusives" : cerf mystérieux, chauves-souris géantes ou encore une crevette géante dans un Lavomatic.

"Plus on a de témoignages, plus les rencontres sont variées et plus notre monde devient intéressant !", expliquent les deux créateurs. Ils le répètent, l’objectif n’est pas de prouver que telle expérience paranormale est "réelle" ou "irréelle", mais bien de réaliser comment ces évènements anormaux affectent les gens.

Publicité

Il est tentant de décrire la poursuite du paranormal ou de l’étrange comme une quête sans fin. Mais là n’est pas la question. Les gens qui témoignent sur Liminal Earth ne le font pas par croyance, mais parce que c’est amusant. Il y a quelque chose de très humain à explorer l’inconnu pour en faire des histoires étranges.

Par Bertrand Steiner, publié le 21/08/2019

Copié

Pour vous :