Extrait de la BD #NOUVEAUCONTACT_, de Duhamel – Ed. Grand Angle

BD : quand les réseaux sociaux déclenchent la situation la plus absurde de tous les temps

Sur les réseaux sociaux, la fame ne pardonne pas.

Que se passe-t-il quand, dans un village d’Écosse retiré, une sorte d’ermite blasé rencontre, fortuitement, une créature surnaturelle, la prend en photo et poste ensuite les clichés sur le réseau social Twister ? La dernière BD de Duhamel, #Nouveaucontact_, tente d’y répondre, avec un récit absurde et capillotracté.

Doug, notre héros grincheux, s’était pourtant juré de ne plus poster aucune photo. N’ayant jamais réussi à percer sur Twister, il s’était fait une raison. Pourtant, lorsqu’il voit la créature fantastique, il ne résiste pas. Son envie de célébrité refoulée revient au galop.

Publicité

Immédiatement, c’est le buzz. Quidams, touristes, médias, scientifiques et même militaires se retrouvent embarqués dans ce qu’il faut bien appeler le plus grand buzz que le monde ait connu. Doug, qui avait sous-estimé les conséquences de ses publications, n’en ressortira pas indemne.

En voilà, du beau monde… (© Éditions Grand Angle)

Ce que l’on aime dans cet album : le trait enfantin, naïf et archi-classique, qui porte une narration loufoque mais abordant, dans le fond, un sujet sérieux. Car c’est désormais chose connue : la fame, sur les réseaux sociaux, ne pardonne pas. Parce qu’on est anonyme et surtout parce qu’on s’ennuie beaucoup, on rumine, on trolle et on devient bête, en ligne ou IRL (l’histoire est d’ailleurs inspirée du tragique destin du "Broccoli Tree.

Publicité

L’auteur ne dit rien d’autre :

"Les réseaux sociaux sont une zone de non-droit. Ils sont devenus un nouvel outil, d’une efficacité redoutable, pour des comportements vieux comme le monde : le lynchage, la justice expéditive, le règlement de comptes, la haine, le racisme, l’homophobie, le sexisme, etc. Ils décuplent l’effet de meute, qui permet aux êtres humains de se sentir invulnérables […]. C’est une photo du Grand Canyon, survolé par des centaines de drones pilotés par les touristes, qui m’a inspiré le final de l’album."

Le pire, c’est qu’on n’a toujours pas trouvé le remède (et encore moins dans la BD).

Publicité

 

#Nouveaucontact_ de Duhamel, 72 pages, 15,90 euros, Éditions Grand Angle.

Publicité

(© Grand Angle)

Par Pierre Schneidermann, publié le 13/09/2019

Copié

Pour vous :