ÇA Y EST, le lobby breton a réussi à imposer son émoji drapeau sur Twitter !

L'association .BZH a un mois pour faire exploser l'utilisation de l'émoji du Gwenn ha Du.

Nouveau succès pour les lobbyistes de l’émoji (oui, ça existe) avec l’arrivée du Gwenn ha Du sur Twitter, depuis ce lundi 13 février et pour un mois, en utilisant les hashtags #emojiBZH et #GwennHaDu.

L’association .BZH, qui portait ce projet depuis juin 2018 avec le soutien de la Région Bretagne, a eu gain de cause en réussissant à faire entrer le fameux drapeau breton dans la liste des 3 178 émojis disponibles sur le réseau social à l’oiseau bleu. Accompagné par la boîte de communication We Are Social, l’objectif de cette campagne de 30 jours est de faire connaître l’émoji afin que le consortium Unicode autorise la création définitive de l’émoji au drapeau noir et blanc.

Publicité

Dans certains cas, obtenir un émoji customisé accolé à un hashtag (dans le jargon, on appelle ça les "hashflags") pour une campagne de marketing coûte cher, parfois plusieurs dizaines de milliers d’euros. Interrogés par Konbini Techno, les organisateurs de l’opération nous ont indiqué que l’émoji breton, lui, avait été fourni gracieusement par le réseau social.

En amont, une pétition ayant réuni plus de 26 000 signatures avait été mise en place pour faire connaître le projet. S’en est suivi une campagne de financement participatif jusqu’au début du mois de décembre sur le site (breton, évidemment) Kengo.

Publicité

Celle-ci a permis à l’association de réunir plus de 22 000 euros afin de constituer un "dossier béton" avant de le déposer devant le consortium Unicode en avril prochain. Composé d’une vingtaine de personnes, principalement des représentants des GAFAM, ce consortium déterminera notamment si l’émoji est assez utilisé pour être gravé dans le marbre, si l’on peut dire.

Ce mois de présence du Gwenn ha Du sur Twitter, affilié à deux hashtags, sera donc déterminant pour l’association et leurs soutiens. À vos tweets !

Par Benjamin Bruel, publié le 13/01/2020