AccueilSociété

Ce médecin plaide en faveur des émojis d’organes, voilà pourquoi

Publié le

par Benjamin Bruel

Ils amélioreraient la communication entre les médecins et les patients.

Le 29 janvier 2020, le docteur Shuhan He, médecin urgentiste au Massachusetts General Hospital (États-Unis), reçoit une bonne nouvelle : les émojis "cœur anatomique" et "poumon" sont approuvés par le Consortium Unicode. Ils ont alors rejoint les quelque 3 500 caractères-images que l’on s’envoie tous les jours sur nos appareils électroniques. Le médecin avait lui-même, accompagné de collègues, fait la demande auprès de l’Unicode pour que ces deux émojis voient le jour.

Après son premier succès, le docteur américain veut aujourd’hui faire entrer de nombreux autres émojis liés à la médecine dans l’Unicode. Pourquoi ? Pour améliorer la communication entre médecins et patients, affirme-t-il dans un article publié sur le Journal of the American Medical Association (JAMA). Aux côtés de Jennifer Lee, spécialiste des émojis et cofondatrice d’EmojiNation, il écrit :

"Les instructions de sortie écrites peuvent être incompréhensibles pour de nombreux patients, qui peuvent être incertains de la raison de leur hospitalisation ou incapables de décrire leur diagnostic, et des données préliminaires indiquent que les patients […] peuvent préférer que les données sur les résultats soient présentées sous forme d’émoji."

Quand la communication et l’explication d’un diagnostic s’avèrent complexes, l’émoji peut servir d’intermédiaire, expliquent-ils en substance. "Les émojis peuvent également être un outil précieux pour surmonter les difficultés linguistiques ou verbales, par exemple dans le cas d’enfants dont les compétences linguistiques sont encore en cours de développement, de personnes souffrant de handicaps qui les empêchent de communiquer et de patients parlant une autre langue", continuent les co-auteurs.

Une trentaine d’émojis peuvent actuellement être considérés comme étant liés à la médecine : les parties du corps (oreille, main, pied, etc.), la seringue, la pilule, la goutte de sang, le microbe, etc. En 2020, Shuhan He avait proposé l’ajout de quinze nouveaux émojis, en photo plus haut. Deux seulement avaient alors été approuvés.


Pour nous écrire : hellokonbinitechno@konbini.com

À voir aussi sur techno :