Dans cette ville chinoise, on peut géolocaliser les mauvais payeurs

Rien de plus normal pour les autorités locales…

 

Le "radar" se met en rouge quand il y a beaucoup de mauvais payeurs dans les parages (© WeChat, via China Daily)

De nouveau, la Chine se rapproche d’un scénario à la Black Mirror.

Publicité

Selon Abacus (qui reprend un article de China Daily), WeChat (l’appli omnipotente et omniprésente en Chine), sur demande du tribunal populaire la région, vient de déployer, dans la ville de Shijiazhuang (nord-est du pays) une fonctionnalité permettant de localiser, sur une carte, les mauvais payeurs dès lors qu’ils se trouvent à moins de 500 mètres de l’utilisateur.

L’article n’explique pas si la localisation sur la "Laolai Map" se fait en direct ou non. Ce qui est certain, c’est que tous les mauvais payeurs du pays sont déjà regroupés dans une liste noire, dans le cadre du système naissant de "crédit social", où chaque citoyen sera amené à être noté – ce qui entraînera des droits, privilèges ou punitions.

En cliquant sur l’avatar d’un mauvais payeur, il est possible d’obtenir son nom, ses numéros d’identification et les raisons de ce blacklisting. Rien de plus sain pour les autorités qui, dans un communiqué, déclarent que "cet usage créatif d’Internet permet d’exposer avec précision les mauvais payeurs".

Publicité

Par Pierre Schneidermann, publié le 18/01/2019

Copié

Pour vous :