AccueilSociété

Comment Instagram a supprimé le compte @metaverse d’une artiste

Publié le

par Nina Iseni

(via Getty Images)

"Supprimé par erreur", selon Instagram.

En octobre dernier, grande nouvelle : le groupe Facebook devient Meta, un rebranding qui avait fait parler sur toute la planète, tout en nous faisant bien rire sur les réseaux sociaux. Mais dans cette histoire, tout ne prête pas à sourire, et une artiste australienne du nom de Thea-Mai Baumann en a fait les frais, apprend-on par le biais du New York Times.

En 2012, Thea-Mai ouvre un compte Instagram et choisit le pseudonyme @metaverse. Sur ce compte, elle poste des photos d’elle, de sa vie à Brisbane mais également de son entreprise de réalité augmentée baptisée Metaverse Makeovers. Alors que la rumeur enfle concernant le rebranding du groupe Facebook, Thea-Mai commence à recevoir de mystérieux messages privés de différents utilisateurs. "Tu vas devenir millionnaire !", lui écrit un internaute. "Facebook ne va pas acheter [ton pseudo], il va [le] prendre", prévient un autre utilisateur.

Et c’est exactement ce qu’il s’est passé. Le 2 novembre, alors qu’elle tente de se connecter à son compte, elle se rend compte que ce dernier a été supprimé. La raison s’affiche sur son écran : "Votre compte a été bloqué car il prétend être quelqu’un d’autre." Tandis qu’elle tente de contacter Instagram, elle ne reçoit aucune réponse de leur part, et se retrouve abandonnée à son triste sort.

"Ce compte représente une décennie de ma vie et de mon travail", confie-t-elle au New York Times. "Ce genre de situation arrive tout le temps aux femmes du monde de la tech et aux femmes de couleur du monde de la tech", ajoute-t-elle.

Bien heureusement, grâce à la visibilité acquise par le biais du New York Times, son compte a été réinstallé depuis. Un porte-parole d’Instagram a par ailleurs avoué que le compte de Thea-Mai Baumann avait été "supprimé par erreur" et a, par ailleurs, pris la peine de s’excuser. Cependant, on ne sait toujours pas si cette suppression a été "commanditée" par le groupe Facebook.


Pour nous écrire : hellokonbinitechno@konbini.com

À voir aussi sur techno :