AccueilSociété

Covid-19 : une société américaine planche sur le masque du turfu

Publié le

par Corentin Jouathel

Pour préserver votre santé, avec l’élégance des Daft Punk.

Pour s’armer contre le virus et sa propagation, la société américaine Blanc œuvre actuellement au développement d’un outil attrayant : un masque doté d’un purificateur d’air. Au nom d’une promesse de haute performance, ce dispositif serait muni d’une paire de filtres HEPA (pour "High Efficiency Particulate Air"). Ces pièces technologiques de pointe doivent être changées et remplacées après deux semaines d’utilisation environ. 

Faisant d’une pierre trois coups, le dispositif permettrait aussi de se prémunir des bactéries environnantes et de la pollution ambiante. Comment cela fonctionne-t-il ? L’air inspiré est filtré au travers d’un tissu pavé de microfibres, avant d’être rejeté par l’utilisateur. Recouvrant le visage à 180°, le produit et son ergonomie épousent parfaitement les formes du visage pour un confort optimal.

En réalité scindées en deux, les rives de l’appareil se soutiennent mutuellement par un système d’aimant. Pour satisfaire tous les goûts, les modèles proposés sont d’esthétique variable : du classique noir ou blanc au revêtement tigré ou doré, les options sont multiples. Une amélioration prochaine, permettant la modification électronique de la voix, est par ailleurs en élaboration.

Créé à partir d’une cagnotte en ligne

Ce projet technologique ambitieux n’aurait pu voir le jour sans un financement participatif mené tambour battant sur Kickstarter. La générosité des donateurs, séduits par l’initiative, continue de faire gonfler la cagnotte qui atteint aujourd’hui 196 000 euros. Contre 94 dollars, il vous est d’ores et déjà possible de commander un assortiment complet (masque et lot de filtres), pour une expédition prévue en mars 2021.



D’un point de vue pratique, les concepteurs vantent un autre mérite de leur création : le masque permet non seulement de divulguer son identité, mais également d’échapper aux griffes de la reconnaissance faciale. En France, le port de ce masque aux allures de casque serait ainsi interdit : la loi impose que le visage soit découvert en permanence, pour que chacun puisse rester identifiable.


Pour nous écrire : hellokonbinitechno@konbini.com

À voir aussi sur techno :