AccueilSociété

Crypto : un Américain se réveille billionaire à cause d’un bug

Publié le

par Pierre Bazin

Le deuxième réveil a été un peu plus rude.

C’est une histoire des plus étonnantes que nous rapporte Fox 5 Atlanta. Chris Williamson est un Américain moyen, étudiant en soins infirmiers en Géorgie. Depuis environ "huit mois", il boursicote légèrement dans les cryptoactifs. Rien de bien étonnant quand on voit le succès grandissant des monnaies virtuelles à travers le monde et à chaque tweet d’Elon Musk.

Ce matin-là, William se réveille à 9 heures. Il regarde son téléphone comme à l’accoutumée et vérifie comment ses crypto ont évolué. Au début, il n’y croit pas, il pense dormir encore mais les chiffres, eux, sont bien réels. Alors qu’il n’avait mis que 20 dollars dans une nouvelle cryptomonnaie intitulée Rocket Bunny, il observe son nouveau compte :

ImageWilliamson est désormais billionaire s’il en croit son application. Mais un ami à lui tente de le ramener à la réalité, "Chris, je pense qu’il y a un problème". Il contacte l’application Coinbase qui lui explique qu’ils sont en train d’étudier le problème.

"C’est à ce moment-là que je me dis : OK, je vais juste m’amuser à ce stade."

Williamson le sait à ce stade : il n’aura pas vraiment le droit à cet argent. D’autant que les chiffres semblent varier à chaque fois qu’il les déplace dans un autre portefeuille. Il plaisante même sur Twitter en expliquant qu’à ce stade, il accepterait même 5 % de la somme. Le pire dans tout ça, c’est que la somme n’a fait qu’augmenter dans les jours qui ont suivi.

Évidemment, Chris se met à rêver d’un méga-yacht en forme de pingouin, se dit qu’il mettra toute sa famille à l’abri et qu’il en donnera une grande partie car il ne voit pas comment il pourrait dépenser cette fortune à 13 chiffres. Mais au fond, Williamson le sait : c’est un bug, il a d’ailleurs trouvé d’autres personnes en ligne avec le même souci.

Dans tous les cas, Williamson garde le moral car il aura été au moins pendant quelques jours de l’été 2021, un billionaire.


Pour nous écrire : hellokonbinitechno@konbini.com

À voir aussi sur techno :