AccueilSociété

Depuis un an, il a automatisé tout son travail sans prévenir personne

Publié le

par Pierre Bazin

Il travaille ainsi dix minutes par jour au lieu des huit heures habituelles.

Depuis un an, il a automatisé tout son travail sans prévenir personne

Et si l’ère du télétravail nous emmenait (enfin) à celle de l’oisiveté ? Sur Reddit, un post a énormément de succès depuis presque un mois, et pour cause : son auteur affirme avoir réussi à automatiser l’entièreté de son travail. Ingénieur informatique embauché dans un cabinet d’avocats de taille moyenne, il est chargé de gérer toutes les preuves numériques utilisées lors des procès. Confidentielles et d’importance majeure, ces preuves demandent une sécurité sans faille.

Ses employeurs attendaient de lui qu’il mette en place un système de gestion des preuves basé sur un cloud et qu’il devienne ainsi la seule personne à y avoir un accès administrateur. Le reste des employés peut ainsi accéder aux preuves uniquement en lecture seule via leurs réseaux locaux respectifs. Au départ excité par la tâche, l’ingénieur a vite compris que ce serait sa seule mission. Il remarque rapidement que pendant ses huit heures quotidiennes au bureau, il s’ennuie profondément.

Puis le Covid arrive et, avec la pandémie, le télétravail. L’homme installe donc un poste de travail décentralisé chez lui pour continuer à gérer le cloud du cabinet. "Le vrai plaisir a commencé" pour lui à ce moment-là. En une semaine, il code un programme pour faire automatiquement son travail à sa place. Le script permet ainsi de gérer toutes les nouvelles valeurs (les preuves) qui doivent être transférées de manière sécurisée au cloud.

Depuis maintenant un an, il pointe tous les matins et… vit sa vie : il joue aux jeux vidéo, il lit, etc. En fin de journée, il analyse simplement le journal des connexions pour vérifier que tout s’est bien passé. Au total, il affirme passer dix minutes par jour à son poste de travail. Il explique aussi être sur un "projet personnel passionnant", mais dont il ne veut pas révéler la nature.

Il explique s’être senti un peu coupable pendant un moment mais, finalement, il est convaincu qu’il n’arnaque personne. Il fait le travail demandé, le cabinet d’avocats est très content des résultats, c’est "gagnant-gagnant" pour lui. À ce propos, l’homme a affirmé qu’il était payé 90 000 dollars par an, ce qui est plutôt un très beau salaire.

Cet article a été écrit automatiquement grâce à un programme que j’ai créé il y a deux ans, merci de ne pas en avertir mon rédac chef.


Vous avez déjà automatisé une partie de (ou tout) votre travail ? Parlez-nous en à hellokonbinitechno@konbini.com

À voir aussi sur techno :