AccueilSociété

Des chercheurs pensaient tracer un oiseau, le destin en a décidé autrement

Publié le

par Eve Chenu

Le GPS leur a réservé une petite surprise…

Des chercheurs pensaient tracer un oiseau, le destin en a décidé autrement

© Isaac Struna (Unsplash)

Censé suivre les mouvements d’un oiseau, un traceur mis en place par des scientifiques a pris en filature un touriste, annonce la BBC. Les chercheurs demandent désormais l’aide du public, afin de retrouver l’appareil.

Installé à Dublin (Irlande) sur un huîtrier, un oiseau noir et blanc doté d’un long bec rouge orangé, le traceur est arrivé aux Orcades, un archipel situé au large de l’Écosse, lorsque l’oiseau a migré. Problème : le 7 avril, l’huîtrier a perdu le traceur sur l’île de Sanday.

Mais fin mai, le dispositif GPS muni d’un petit panneau solaire, enregistre de nouveaux mouvements, signe qu’un individu l’a ramassé. Après s’être rendu dans un camping et y avoir passé la nuit, ce dernier s’est arrêté dans une pizzeria. Il a ensuite pris un vol depuis Édimbourg en direction de Londres, avant de terminer son périple le 3 juin, dans une maison d’Ealing, à l’ouest de la ville.

"Nous supposons que quelqu’un est allé en vacances dans les Orcades et a trouvé cette étiquette posée sur une plage sans vraiment savoir ce que c’était, l’a ramassée, l’a peut-être mise dans une poche et l’a oubliée", explique Steppe Trapp, doctorante à l’université d’Exeter et responsable du projet, dans une vidéo de la BBC.

"Je suis sûre qu’ils ne se rendent pas compte que nous avons pu suivre leurs déplacements pendant presque toutes leurs vacances, jusqu’à la maison exacte où nous pensons que le traceur se trouve", a-t-elle ajouté.

Une récompense de 100 £

La scientifique espère que le touriste se rendra compte qu’il est en possession du traceur et qu’il leur rendra. Il peut pour cela contacter le College of Life and Environmental Studies de l’Université d’Exeter. Une récompense de 100 £ est offerte, rapporte la BBC. L’équipement coûterait environ 1 000 £.

Chargement du twitt...

L’appareil avait été placé sur plusieurs types de volatiles qui pataugent dans les eaux du nord de la capitale irlandaise, dans le cadre d’un projet de recherche. Les scientifiques et le comté de Dublin tentent notamment de déterminer quelles zones urbaines sont essentielles pour les oiseaux, afin de les protéger.


Pour nous écrire : hellokonbinitechno@konbini.com

À voir aussi sur techno :