AccueilSociété

Des pirates russes menacent de divulguer le prochain logo d’Apple

Publié le

par Konbini Techno

Demande de rançon : 20 millions de dollars.

L’histoire a commencé il y a moins d’une semaine, quand un sous-traitant taïwanais d’Apple, Quanta, a subi une attaque informatique de la part d’un groupe de pirates russe, REvil.

L’attaque en question ? Il y en a en fait deux : d’un côté, un ransomware qui paralyse les ordinateurs de l’entreprise et propose un déblocage contre rançon. De l’autre, un vol d’informations très sensibles en possession de Quanta – ce qui est de loin le plus embêtant.

Puisque c’est son fonds de commerce, REvil demande 50 millions de dollars à Quanta pour débloquer les ordinateurs et ne pas divulguer les documents récoltés. Quanta refuse. REvil fait donc fuiter quelques premiers documents sensibles, dont un schéma qui pourrait ressembler à un prochain MacBook.

Le média Bleeping Computer nous apprend que l’affaire vient de prendre un nouveau tournant. D’une part, la demande de rançon est "tombée" à 20 millions de dollars. Parallèlement, les premiers documents qui ont fuité sur la page de REvil ont disparu, peut-être parce que l’entreprise a accepté les pourparlers.

Mais surtout, l’autre nouvelle information, c’est que REvil a fait savoir à ses victimes qu’il était aussi en possession du nouveau logo d’Apple et des plans du prochain iPad. Des informations qui sont donc ultra-stratégiques. REvil a posé un ultimatum au 7 mai, après quoi d’autres documents pourraient fuiter. Le groupe de hackers exige aussi d’être payé en Monero, la cryptomonnaie préférée des bandits.


Pour nous écrire : hellokonbinitechno@konbini.com

À voir aussi sur techno :