battlebots.com

YouTube retire des vidéos de robots combattants... pour cruauté animale

Pourtant, l'article 515-14 du Code civil ne mentionne pas que les robots sont doués de sensibilité.

Quand deux robots s’affrontent dans une arène, que les écrous volent dans tous les sens et que les taches d’huile tapissent le sol, aucun être vivant ne souffre. YouTube n’est pas de cet avis. Lundi 19 août, l’algorithme spécialisé dans la reconnaissance d’images de la plateforme a retiré des vidéos mettant en scène des combats de robots, estimant qu’il en ressortait de violence animale.

Publicité

Une des vidéos supprimées.

L’IA a donc elle-même ouvert la voie à ce débat avant même que nous, humains, commencions à nous pencher dessus sérieusement. En France, l’article 515-14 du Code civil ne mentionne pas que les robots sont doués de sensibilité (et ça ne changera pas de sitôt).

L’info est sortie tout d’abord grâce à un youtubeur, Maker’s Muse, qui s’est plaint que certaines vidéos de sa chaîne avaient disparu. Par la suite, Jamison Go, membre d’une équipe de robots combattants, a posté sur les réseaux un e-mail d’explications envoyé par YouTube :

Publicité

Jamison Go

Selon Sarah Pohorecky, une ingénieur en robotique qui s’est confiée à Motherboard, "une quinzaine de créateurs ont été touchés. Certains ont eu la majorité de leurs vidéos supprimées, d’autres seulement quelques-unes".

Pour YouTube, cette situation ne serait qu’une regrettable erreur. Un porte-parole de la plateforme s’est exprimé sur la question :

Publicité

"Avec le flux massif de vidéos arrivant sur notre site, nous prenons parfois la mauvaise décision. Quand il est rapporté à notre attention qu’une vidéo a été supprimée par erreur, nous agissons rapidement pour la remettre en ligne. Nous offrons aussi aux créateurs la capacité de faire appel au retrait d’une vidéo. Le cas échéant, nous réexaminons le contenu."

Toutes les vidéos ont été remises en ligne. Mais dépêchez-vous, qui sait quand l’IA de YouTube frappera à nouveau pour protéger ses semblables incarnés.

Par Bertrand Steiner, publié le 22/08/2019

Copié

Pour vous :