Il est désormais obligatoire d'avoir un compte Facebook pour utiliser Messenger

Terminé, le temps où il ne suffisait que d'un numéro de téléphone pour se connecter sur l'appli de messagerie.

Facebook n’a plus la côte et Facebook le sait. Le réseau social de ce bon Zuck est délaissé par les plus jeunes qui se tournent vers des applications plus novatrices comme TikTok ou Instagram – une propriété de Facebook, cela dit en passant.

L’entreprise cherche donc à serrer la vis, notamment pour éviter l’exode des utilisateurs vers d’autres applications. Et cela passe entre autres par Messenger, l’application de messagerie instantanée.

Publicité

Facebook vient d’annoncer, ce jeudi 27 décembre, qu’il sera désormais obligatoire de posséder un compte Facebook pour s’inscrire sur Messenger. En modifiant les conditions d’accès à son application revendiquant quelque 1,3 milliard d’utilisateurs dans le monde, l’entreprise tente d’attirer de nouveaux (jeunes) utilisateurs vers son site.

Auparavant, il suffisait de posséder et d’inscrire son numéro de téléphone portable, ainsi qu’un nom, pour se connecter au service de messagerie. C’est désormais terminé et ce, dès aujourd’hui. Pas d’inquiétude cependant, si vous possédez déjà un compte Messenger et pas de compte Facebook, vous ne serez pas forcé de vous inscrire sur le réseau social.

L’entreprise justifie ce revirement inattendu ainsi, comme le relèvent nos confrères de Frandroid :

Publicité

"Si vous êtes nouveau sur Messenger, vous remarquerez que vous devez avoir un compte Facebook pour parler avec vos amis et vos proches. Nous avons vu que la grande majorité des personnes utilisant Messenger se connectaient déjà avec leur compte et nous voulons simplifier ce processus. Si vous utilisez déjà Messenger sans compte Facebook, il n’y a pas besoin de faire quoi que ce soit".

En janvier 2019, des informations du New York Times laissaient penser qu’au sein de Facebook, certains étaient partisans d’un regroupement sous une seule et même appli de WhatsApp et des messageries de Facebook et Instagram. Une idée qui allait à l’encontre des promesses faites par Mark Zuckerberg, au moment du rachat de WhatsApp et Instagram, qui était de laisser ces applications fonctionner de façon indépendante. Ces nouvelles annonces concernant Messenger nous laissent penser que le projet est définitivement mort. 

Par Benjamin Bruel, publié le 27/12/2019