AccueilSociété

Elle vient faire réparer son iPhone, ses nudes se retrouvent sur Facebook

Publié le

par Benjamin Bruel

Et Apple finit par lui rembourser plusieurs "millions de dollars" de dédommagement.

Apple a payé une somme de plusieurs millions de dollars de dédommagement à une femme américaine. La raison ? Des techniciens qui devaient réparer son iPhone ont téléchargé puis mis en ligne des photos d’elle nue qui se trouvaient sur son mobile. La somme exacte, évaluée à "plusieurs millions de dollars", reste inconnue.

Des documents judiciaires obtenus par The Telegraph révèlent ce fait divers datant de 2016. Une étudiante restée anonyme de l’État de l’Oregon, aux États-Unis, avait emmené son iPhone à la réparation chez une entreprise de réparation de mobile qui exerçait en partenariat avec Apple. Sauf que les techniciens se sont "amusés" à voler des photos et vidéos nues de la jeune femme sur son mobile, puis les ont mis en ligne sur son compte Facebook – toujours en utilisant abusivement son iPhone, raconte The Verge.

Les documents judiciaires affirment que les photos avaient été mises en ligne de sorte à faire croire que la jeune femme les avait mis en ligne elle-même, volontairement. Ce qui n’a pas arrangé le cas d’Apple, à qui son avocat demandait 5 millions de dollars de compensation. The Telegraph affirme que la somme exacte récupérée par la jeune femme à l’issue d’un accord n’a pas été dévoilée, mais que celle-ci se compte en plusieurs millions de dollars.

Apple a, au départ, tout fait pour laver son nom dans cette affaire. L’entreprise de réparation l’a remboursée, mais la marque a la pomme a aussi fait en sorte que son nom soit effacé des documents et elle n’est mentionnée que comme "cliente" de l’entreprise de réparation dans la plainte. Son nom a toutefois refait surface dans une autre affaire, plus récente, impliquant cette même entreprise de réparation.

In fine, Apple a fini par "avouer". Interrogée par The Verge, Cupertino explique : "Nous prenons la confidentialité et la sécurité des données de nos clients extrêmement au sérieux […]. Lorsque nous avons appris cette violation flagrante de nos politiques chez l’un de nos fournisseurs en 2016, nous avons pris des mesures immédiates et avons depuis continué à renforcer les protocoles de nos fournisseurs."


Pour nous écrire : hellokonbinitechno@konbini.com

À voir aussi sur techno :