AccueilSociété

Elon Musk promet de réduire de moitié le coût de ses voitures électriques d'ici 2023

Publié le

par Battiste Delfino

© Getty Images

La marque a déclaré qu'elle éliminerait progressivement le cobalt de ses batteries et vendrait des voitures à 25 000 dollars.

"Il est absolument essentiel que nous fabriquions des voitures que les gens peuvent réellement se permettre d’acheter", a déclaré hier le PDG fondateur du groupe Tesla, Elon Musk, lors d’une conférence dédiée à la présentation des prochaines évolutions de ses batteries électriques.

"L’abordabilité est la clé de notre évolution", a-t-il ainsi martelé lors de ce Battery Day 2020 l’équivalent de la keynote d’Apple de chez Tesla –, une présentation qui s’adresse autant aux acheteurs qu’aux investisseurs.

"Le groupe a présenté une multitude de petites avancées sur la conception de la batterie ou de la voiture autour de la batterie, lui permettant de réduire son coût significativement, d’augmenter la vitesse de production et la distance qu’elle peut parcourir", remarque Karl Brauer, analyste pour le site spécialisé iSeeCars auprès de l’AFP.

Tout cela devrait au final permettre de diminuer de 56 % le coût de production d’un kilowatt-heure : le genre d’amélioration qui disrupte un marché. Et tant mieux (pour Tesla) car, comme le souligne Auto Moto, le marché de la voiture électrique serait amené à "exploser de manière exponentielle d’ici à 2030", ce qui pourrait poser de gros problèmes d’industrialisation mais aussi d’accès aux matières premières.

Plus vert et moins cher

Les prochaines batteries de la marque seront produites en interne, ce qui, selon Musk, "réduira drastiquement les coûts et rapprochera le prix de vente des voitures électriques de celui des voitures à essence".

Le milliardaire a annoncé que Tesla construirait une nouvelle usine de cathodes pour ses batteries en Amérique du Nord, et se débarrassera bientôt du cobalt en faveur du nickel. Actuellement, la marque s’approvisionne chez Panasonic, et l’utilisation de ce métal rare – dont l’extraction est particulièrement néfaste, autant en termes humains qu’environnementaux – reste la norme dans l’industrie.

Elon Musk n’a pas donné de date précise quand à l’ouverture de sa nouvelle usine de production de batteries, ni précisé quand la marque se débarrassera totalement du cobalt. Tout ce que l’on sait, c’est que les Tesla devraient coûter beaucoup moins cher et consommer encore plus vert d’ici peu.


Des idées d’articles, des anecdotes tech à partager ? Écrivez-nous à hellokonbinitechno@konbini.com

À voir aussi sur techno :