AccueilSociété

En Écosse, Google Maps suggère des itinéraires potentiellement mortels en voiture

Publié le

par Julie Morvan

© Google Maps

Comme quoi, parfois rien ne vaut le bon vieux GPS.

On ne va pas se mentir, les escapades montagnardes ont beau avoir leur lot de vues à couper le souffle, on est loin d’être serein lorsque l’on emprunte leurs routes étroites et sinueuses. Et ce n’est rien à côté de Ben Nevis, le point culminant des îles Britanniques. Une destination touristique très prisée que des milliers d’alpinistes escaladent chaque année. Mais pour s’y rendre en voiture, Google Maps suggère un itinéraire qui peut s’avérer mortel.

Selon CNN, le danger a été identifié et reporté par la John Muir Trust, une association écossaise de randonnée. Lorsque les randonneurs cherchent l’itinéraire en voiture le plus proche sur Google Maps, l’application propose un chemin en pointillé qui mène directement au sommet. Et ce trajet serait en effet dangereux pour les automobilistes, y compris les plus avertis, selon Morning Heather, chargée de la sécurité dans l’association d’alpinisme écossaise Mountaineering Scotland :

"Même les randonneurs les plus expérimentés auraient du mal à suivre cette route. La ligne traverse un terrain très pentu, rocailleux et impraticable où, même si la visibilité était bonne, il serait compliqué de trouver un trajet sûr. Rajoutez-y les nuages bas et la pluie, et la ligne suggérée par Google devient potentiellement mortelle."

Il faut dire que les itinéraires suggérés laissent perplexes : lorsque l’on recherche la route du centre des visiteurs au sommet de Ben Nevis, Google Maps suggère de traverser des plaines rocailleuses, des terrains escarpés et même… un lac.

© Google Maps

Street View est catégorique : il n’y a aucun chemin, pont ou souterrain caché pour traverser ce lac.

© Google Maps

Ben Nevis n’est pas le seul mont concerné par ce problème : selon Heather, le même phénomène se présente sur le trajet menant à An Teallach, au nord-ouest. La ligne de trajectoire suggérée par Google Maps proposerait de traverser… Une falaise.

"Aujourd’hui, il est trop facile de penser que l’information sur Internet est de bonne qualité, correcte, mise à jour et sûre. Malheureusement, l’expérience prouve que ce n’est pas le cas et qu’il y a eu un nombre d’incidents récents où ceux qui avaient suivi les routes importées en ligne ont eu des blessures ou pire."

Google s’est exprimé sur le sujet, assurant à CNN que leur équipe travaillait activement à enquêter sur les soucis d’itinéraire à Ben Nevis et ses alentours. En attendant, la firme recommande aux organisations locales d’indiquer les informations géographiques sur les chemins et routes de la région via l’outil Geo Data Upload.


Sur la route des vacances, vous ne jurez que par Google Maps ? Ou vous l’évitez à tout prix ? Vous pouvez nous écrire à : hellokonbinitechno@konbini.com.

À voir aussi sur techno :