Ce site vous montre toutes les vidéos publiées par erreur (ou pas) sur YouTube

L'outil dont Internet avait besoin.

Si vous avez connu YouTube à ses premiers balbutiements – il y a 14 ans, pour rappel (et oui) –, vous vous souvenez probablement de ce design un peu vieillot, avec ce player à la fois rouge vif et grisâtre, techniquement impressionnant pour l’époque. En revanche, ce dont vous ne vous rappelez pas nécessairement, c’est qu’à l’époque, les algorithmes de YouTube étaient de jeunes pousses faméliques, qui n’avaient que très peu de données à leur disposition.

Ainsi, il était complètement normal de pouvoir trouver tout et n’importe quoi sur la plateforme vidéo : du diaporama d’anniversaire d’oncle Guy à Châteauroux à la compétition de danse de la petite Kelly à Seattle. Avant de représenter aujourd’hui 37 % de tout le trafic Internet sur mobile, et de proposer des vidéos en lecture automatique avant même que vous puissiez réagir, il a fallu essuyer les plâtres.

Publicité

Au départ, YouTube était, comme beaucoup de sites à leurs débuts, anarchique. Depuis son rachat par Google, la plateforme est bien rentrée dans les clous. Toutefois, un site vous permet encore de retourner à cette époque bénie : defaultfile.name

"Très beau cheval galopant dans DSC2354 par Dana Zoubkova. Un classique."

Publicité

Comme son nom l’indique, ce génialissime outil parcourt YouTube à la recherche de vidéos très spécifiques : celles qui n’ont jamais été modifiées entre le moment où elles ont été filmées et leur mise en ligne. De fait, ces vidéos portent toutes des noms de fichier par défaut : IMG_06526,DSC894582, 748945.avi, etc. Pour beaucoup, il peut s’agir de vidéos qui ont été mises sur YouTube par erreur, ce qui peut arriver de plus en plus souvent avec les options de publication intégrées aux appareils.

Étranges concerts de pays reculés, compétitions de gym, démonstration de tracteurs, p’tits chats (évidemment) trop mignons ou encore dashcams de voitures russes… La liste de ce que vous pourrez trouver sur ce site est infinie. Attention, le risque d’addiction est fort et le développeur précise tout de même que même si la "SafeSearch" est activée, vous n’êtes pas complètement à l’abri de quelques mauvaises surprises – prudence, donc.

Par Pierre Bazin, publié le 16/08/2019

Copié

Pour vous :