AccueilSociété

"Google" est le mot le plus recherché sur Bing

Publié le

par Pierre Bazin

Selon Google.

C’est une information pour le moins insolite qui est ressortie du procès qui oppose l’Union européenne à Google. Condamné en première instance en 2018 à 4,3 milliards d’euros d’amende pour abus de pouvoir sur le marché, Google a fait appel. À l’époque, l’UE a accusé le géant du Web d’utiliser la popularité de son système d’exploitation Android sur la majorité des smartphones, afin de faire de Google le moteur de recherche par défaut.

Il vous est sûrement arrivé, sur un ordinateur qui n’était pas le vôtre ou un nouveau navigateur fraîchement installé, de taper "Google" dans le moteur de recherche par défaut afin d’être sûr de retrouver vos habitudes. Eh bien, cette petite manipulation est devenue un argument de défense pour Google.

La firme a ainsi assuré que son service était, de toute façon, le plus populaire. Comme l’indique un rapport de Bloomberg sur le procès, l’avocat de Google Alfonso Lamadrid affirme :

"Nous avons soumis des preuves montrant que la recherche la plus courante sur Bing est, de loin, 'Google' […] Les gens utilisent Google parce qu’ils le souhaitent, pas parce qu’ils y sont forcés […] La part de marché de Google dans les requêtes de recherches est cohérente avec les enquêtes de consommation montrant que 95 % des utilisateurs préfèrent Google aux moteurs de recherche concurrents."

De son côté, la commissaire européenne à la concurrence Margrethe Vestager a sanctionné Google après avoir découvert que l’entreprise demandait aux fabricants de smartphones (sous Android) de pré-installer l’application de recherche Google, ainsi que le navigateur Chrome. Le rapport du premier procès indique aussi que Google aurait payé certains fabricants pour être sûr de rester le seul moteur de recherche pré-installé. Toutes ces raisons enfreignent évidemment la concurrence libre au sein de l’Union européenne.


Pour nous écrire : hellokonbinitechno@konbini.com.

À voir aussi sur techno :