AccueilSociété

Google Maps contraint de "fermer" l’accès à un site sacré australien

Publié le

par Benjamin Bruel

Des touristes utilisaient Street View pour "s'y rendre", ce qui a déplu aux Aborigènes.

Le respect est mort. Google Maps a annoncé la suppression de ses anciennes images du sommet d’Uluru, un site aborigène sacré en Australie, après que des touristes ont virtuellement marché dessus avec l’application.

Depuis octobre 2019, les visites sur ce site sont interdites. Uluru, aussi connu sous le nom d’Ayers Rock, est un monolithe de couleur rouge qui se trouve dans le parc national Uluru-Kata Tjuta, situé au centre de l’Australie. La tribu aborigène des Anangu a demandé la fermeture de son accès aux touristes l’année dernière auprès de l’administration australienne des parcs naturels, la Parks Australia.

Après avoir accepté la demande, la Parks Australia a également demandé à Google Maps que les images du site soient supprimées, selon le vœu des indigènes, propriétaires du site, raconte l’AFP.

Ce n’était pas le cas jusqu’au 26 septembre dernier. Des touristes empruntaient, via la fonction Street View de Google Maps, les chemins du sommet en "marchant" virtuellement dessus. Ils pouvaient alors voir un panorama à 360° du site. L’administration explique au site ABC avoir "alerté Google Australia au sujet des images générées par les utilisateurs du sommet d’Uluru qui ont été postées".

Google a donc fini par accéder à cette demande et a supprimé les images du site australien de Google Maps.

Vice nous précise aussi que le nombre de visiteurs ayant demandé à se rendre – réellement cette fois – sur le site sacré a littéralement explosé depuis sa fermeture, passant de 50 à 140 personnes chaque jour à entre 300 et 500 personnes.


Vous avez tenté de visiter le site mais Google Maps vous a bloqué ? Racontez-nous à hellokonbinitechno@konbini.com

À voir aussi sur techno :