AccueilSociété

Google pourrait bientôt offrir la fonctionnalité que vous attendiez

Publié le

par Corentin Jouathel

© Google

Pour le bien-être de votre rétine.

Il s’agit d’une fonctionnalité excessivement prisée, se popularisant massivement depuis quelque temps déjà. Une option omniprésente sur nos téléphones portables, au travers d’applications aussi populaires que Messenger, Instagram, Twitter ou même nos navigateurs. Elle a aussi infiltré, subrepticement, les systèmes d’exploitation macOS et Windows 10. Nous parlons évidemment du mode sombre.

En atténuant la luminosité projetée par l’écran, cette fonction soulage le travail de vos petits yeux. Sur certains produits, elle préserve aussi l’autonomie de la batterie, étant moins vorace en énergie.

Un service semblait jusqu’ici faire acte de résistance : Google. La plateforme traite pourtant près de 80 000 sollicitations par seconde à l’échelle planétaire (6,9 milliards chaque jour), captant à elle seule 90 % des requêtes Internet formulées en France.

Face à l’impatience constatée, Google semble enfin décidé à rattraper le train de la modernité. Le site 9to5 Google révèle que la société américaine étudie actuellement une alternative sombre pour la version desktop, sur ordinateur.

Si l’utilisateur opte pour ce mode, le blanc si classique et caractéristique du site glisserait alors vers un gris foncé. Tandis que le légendaire logo tacheté multicolore deviendrait blanc cassé. Les intitulés de résultats, redirigeant vers la page escomptée, seront eux teintés de bleu.

Un test lancé à petite échelle

Les onglets permettant d’affiner la recherche (image, vidéo, actualité…) seront, comme à l’accoutumée, colorisés en bleu lorsqu’ils seront actionnés. L’icône du microphone, assombrie depuis l’origine, demeure inchangée.

Capture d’écran du mode sombre Google (<em>9to5 Google</em>)

Néanmoins, ces métamorphoses esthétiques ne seront pas d’actualité pour la page d’accueil (google.com). N’étant qu’au stade de projet, cette orientation ténébreuse n’a été déployée que chez un échantillon réduit d’utilisateurs cobayes. Une expérimentation préalable avant sa démocratisation future, pour une bascule définitive vers le côté obscur.


Pour nous écrire : hellokonbinitechno@konbini.com

À voir aussi sur techno :