AccueilSociété

Google : un nouveau pictogramme pour identifier les commerces tenus par des Noirs

Publié le

par Clothilde Bru

Baptisée "Black owned", l'initiative n'a pas été comprise par tout le monde.

Un nouveau pictogramme, aux apparences inoffensives, est apparu sous certains commerces référencés par Google aux États-Unis. Il s’agit d’un petit cœur noir sur fond rouge. Il est désormais visible sur la fiche des établissements tenus par des Noirs et identifiés comme tels par le moteur de recherche et par Google Maps.

© Google

Après la mort de George Floyd, étouffé par un policier lors de son arrestation en mai dernier, d’importantes manifestations ont eu lieu aux États-Unis pour dénoncer la violence endémique à l’encontre de la communauté afro-américaine.

C’est pour soutenir cette minorité que Google a pensé à cette initiative "Black-owned"(détenu par un/des Noir(s)), rapporte le site américain The Verge, ce vendredi 31 juillet.

Avec ce logo, le géant californien souhaite aider les consommateurs qui le souhaitent à dépenser leur argent dans des entreprises détenues par des Noirs, en les rendant immédiatement identifiables.

Twitter s’enflamme

Selon The Verge, Google a constaté une augmentation des recherches en ligne pour des entreprises appartenant à des Noirs ces derniers mois. En quelques semaines, il aurait comptabilisé plus de 2,5 millions de requêtes.

Désormais lorsqu’on cherche un restaurant sur Google aux États-Unis, on peut donc voir apparaître le petit pictogramme au cœur noir lorsque son dirigeant s’est signalé comme Noir auprès de la firme américaine.

Avant de délivrer cette "certification", Google demande aux entreprises concernées de suivre un processus de vérification par courrier, par téléphone ou par mail précise L’Obs.

Ce n’est pas la première fois que Google utilise des badges pour venir en aide à une communauté. En 2018 la firme avait dévoilé un logo pour indiquer que le commerce est LGBTQ+ friendly ou dirigé par des femmes, rappelle BFMTV.

Sur Twitter, tout le monde n’a pas compris le sens de cette initiative qui a engendré de nombreux débats.

À voir aussi sur techno :