AccueilSociété

Grâce à Google Maps, un enfant kidnappé il y a onze ans retrouve sa famille

Publié le

par Konbini Techno

© toonman / Getty / Montage Konbini Techno

Une histoire hors du commun qui se passe en Indonésie.

Ce récit à peine croyable nous est rapporté par le média indonésien d’expression anglaise The Jakarta Post. On y apprend qu’à 17 ans, après un kidnapping survenu il y a 11 ans, un adolescent a pu retrouver sa famille grâce à Google Maps.

Ervan Wahyu Anjasworo est né et a grandi dans la ville de Sragen, au beau milieu de l’île de Java, en Indonésie. À l’âge de 5 ans, alors qu’il se rend dans un magasin de jeux vidéo, il croise un artiste de rue qui le convainc de le suivre, et le kidnappe. Pendant deux ans, l’enfant vit dans la rue. Son ravisseur l’exploite en l’intégrant dans ses spectacles.

Ce périple le mène d’abord à Surakarta, non loin de Sragen, puis tout à l’ouest de l’île dans la capitale, à Jakarta, avant qu’il n’échoue à Bogor, à quelques kilomètres au sud. Là, à cause de l’arrivée de policiers, le kidnappeur prend peur et l’abandonne devant une mosquée. Il se trouve alors à plus de 600 kilomètres de sa ville natale.

Abandonné, Ervan est incapable de se souvenir de son lieu d’origine. Il est d’abord recueilli par le chef de la police, qui décède quelques mois plus tard, puis placé dans une famille d’accueil avant d’atterrir dans un centre spécialisé. Pendant huit ans, il reçoit aussi une éducation dans une école islamique.

Vient le déclic. En septembre dernier, alors qu’il se balade sur Google Maps lors d’une formation professionnelle, il a l’idée d’aller voir l’un des marchés où sa grand-mère le traînait. Problème : il ne sait pas dans quelle ville il se trouve, mais il se souvient que c’était à côté de Surakarta. Il va explorer trois marchés traditionnels aux alentours, à Wonogiri, Boyolali et Sragen.

Il reconnaît le marché de Sragen. Un travailleur social qui l’accompagne contacte alors les autorités de la région. Par la suite, il reçoit un paquet rempli de photos représentant les membres de sa famille, et lui-même, quand il était enfant. Il les reconnaît tout de suite. Ce qui lui permettra, in fine, de retourner parmi les siens.


Si vous avez ouï dire d’histoires folles sur Google Maps, écrivez-nous à hellokonbinitechno@konbini.com

À voir aussi sur techno :