AccueilSociété

Grand seigneur, Netflix ne fera plus payer ses abonnés inactifs

Publié le

par Victoria Beurnez

Après un certain temps d'inactivité, la plateforme arrêtera de vous facturer.

Combien sommes-nous à oublier de se désabonner d’un service, des mois après avoir arrêté de l’utiliser ? Ou après le fameux mois gratuit ? Netflix a acté que nous pouvions être des têtes de linotte, et a décidé d’agir en conséquence. Le service de streaming a annoncé, dans une lettre adressée à ses actionnaires, ne plus vouloir faire payer ses abonnés qui n’utilisaient pas ou plus le service.

Une période de deux ans d’inactivité

Ainsi, si vous n’avez pas utilisé votre compte depuis une période de deux ans, Netflix arrêtera tout simplement de vous facturer. Pour des prix allant de 7,99 à 15,99 euros, cela peut commencer à représenter une certaine somme sur deux ans. Pas pour Netflix bien sûr, pour qui cela va avoir un impact assez dérisoire, étant donné que ce type d’abonnés inactifs ne représente que 1 % des utilisateurs. De plus, le confinement a plutôt réussi à la plateforme, qui a gagné plus de 10 millions d’abonnés.

La lettre précise :

"un très faible pourcentage de [nos] abonnés n’a rien regardé ces deux dernières années et même si nous facilitons la démarche de résiliation de l’abonnement, avec quelques clics seulement, ils n’ont pas saisi l’opportunité. Nous avons donc décidé d’arrêter de les facturer et, à l’avenir, nous allons le faire pour les utilisateurs répondant aux mêmes critères."

Dans un premier temps, un message sera envoyé aux inactifs depuis douze mois, pour leur demander de confirmer leur souhait de rester abonnés. Évidemment, l’entreprise a précisé que se réabonner sera très facile. Il faut le reconnaître, Netflix ne fait pas subir de procédure d’abonnement ou désabonnement laborieuse à ses utilisateurs, et on l’aime aussi pour ça.


Et vous, vous cumulez les offres de streaming et vous ne vous en sortez pas ? Ou vous êtes un binge-watcher avéré ? Racontez-nous à hellokonbinitechno@konbini.com !

À voir aussi sur techno :