AccueilSociété

J’ai été game master dans un escape game : voici quatre secrets sur ce job méconnu

Publié le

par Konbini Techno

Oui, il se pourrait bien que le chrono avance plus vite que prévu…

Il fut un temps où, pour se divertir, les gens allaient volontairement se confiner à plusieurs dans des salles exiguës et avaient une heure pour en sortir en résolvant énigmes, calculs et casse-tête en tout genre. Une idée qui nous paraît tout simplement folle aujourd’hui, alors que notre désir le plus cher est de filer en terrasse une fois notre journée terminée. Oui, mais voilà, cette idée, aussi folle puisse-t-elle paraître, c’est avant tout le concept d’un jeu hyper populaire qui ne vous a peut-être pas échappé : l’escape game. J’ai travaillé en tant que game master pendant plusieurs mois dans l’un d’eux. Voilà ce que j’y ai découvert.

#1. Les game masters sont de grands manipulateurs

S’ils sont littéralement les "maîtres du jeu", les game masters sont aussi les maîtres du temps. Généralement, on vous annonce que vous avez une heure pour venir à bout de toutes les énigmes et vous échapper de la pièce. Il arrive toutefois que cette durée varie en fonction du niveau des joueurs. Si ces derniers se débrouillent trop bien, on pimente la session en retirant quelques minutes au chrono d’un petit clic… et inversement. Histoire que les équipes sortent victorieuses quelques poignées de secondes avant la fin, le cœur battant et l’air euphorique.

#2. Les game masters savent parer tous les imprévus

Bande de potes surexcités qui retournent les meubles, joueurs maladroits qui s’enferment tout seuls… Les game masters en voient de toutes les couleurs. Les sessions de jeu les plus gratinées, ce sont les enterrements de vie de jeune fille – ou de garçon – et, par la même occasion, de leur sens de la raison. Comme ces amies survoltées qui avaient décidé de résoudre les énigmes de manière radicale. Leur technique ? Retourner tous les meubles.

Outre la surprise du début – la vision d’une joueuse empoignant un buffet à deux mains pour le secouer à l’envers est assez effarante –, il faut ensuite rapidement informer l’équipe d’un gentil message que, non : "Il n’y a pas besoin de bouger les gros meubles pour avancer dans l’aventure :)". Sueurs froides garanties derrière l’ordi : on redoute déjà la session de rangement qui s’annonce.

Si le concept de ce jeu est de vous coincer pour de faux dans une pièce, les éléments du décor n’en font parfois qu’à leur tête et pimentent la partie de façon inattendue. Comme cette fois où l’une des portes s’est verrouillée de l’intérieur, empêchant les joueurs de regagner la salle principale et, accessoirement, de sortir. Une bonne dose d’adrénaline et un incident qui s’est évidemment bien terminé – le deus ex machina exceptionnel de la main d’un game master a permis de tout résoudre. Plus de peur que de mal et une mise en situation plus vraie que nature.

#3. Vos game masters ont galéré au même endroit que vous

Les game masters ont pour mission de briefer les joueurs, de les guider pendant la partie et de les débriefer à la fin. Pour mener à bien une telle mission, il faut évidemment avoir une connaissance optimale de la salle de jeu. Alors, le passage indispensable, l’étape ultime, le baptême du feu de tout game master qui se respecte, c’est de tester l’escape game. Certains en sortent victorieux, d’autres un peu moins, mais c’est une bonne façon de prendre ses marques dans la salle.

Alors, la prochaine fois que vous galérez à déchiffrer une énigme pour déverrouiller une énième porte, dites-vous que votre game master, bien planqué derrière son écran et son micro, est lui aussi passé par là. Si vous l’imaginez en train de se marrer en vous voyant buter sur un code tout bête, gardez en tête qu’il n’a peut-être même pas réussi à sortir à temps de cette même salle où vous vous trouvez. Histoire de se sentir un peu moins seul.

#4. Les gens des escape games font des team building… dans d’autres escape games

Le summum de l’originalité. On pourrait croire que, contrairement à toutes ces entreprises et start-up qui jettent leur dévolu sur des sessions d’escape game pour "booster la cohésion entre les teams", les game masters jouent la carte de l’originalité et choisissent des activités atypiques. Raté : quand ils font des sorties en dehors du boulot, les game masters se réunissent… dans d’autres escape games. Une légère fixette ou un subtil moyen de garder un œil sur la concurrence, on ne sait pas trop. Sûrement un peu des deux.


Si vous êtes un escape gamer professionnel, vous pouvez nous écrire à : hellokonbinitechno@konbini.com.

À voir aussi sur techno :