AccueilSociété

Jean Castex veut relancer StopCovid avec une nouvelle version de l'appli

Publié le

par Benjamin Bruel

© Ludovic Marin, AFP

Pour le moment, l'appli française de traçage de contacts n'a envoyé que 472 notifications de signalement en cinq mois.

Le Premier ministre, Jean Castex, a annoncé qu’une nouvelle version de l’application de traçage de contact StopCovid était en cours de développement et qu’elle sortirait le 22 octobre.

"Le gouvernement et le président de la République ont demandé à travailler sur une nouvelle version qui sera officiellement lancée le 22 octobre", a-t-il déclaré au cours de la matinale de Franceinfo le 12 octobre 2020. "Je la téléchargerai à ce moment-là", a-t-il annoncé, en référence à l’aveu fait, quelques semaines plus tôt, qu’il n’utilisait pas l’application StopCovid sur son mobile.

Une nouvelle version le 22 octobre, dans une dizaine de jours, mais pour quoi faire, sous quelle forme ? Jean Castex n’a donné aucune information, se bornant à répondre "Réponse le 22 !" aux questions des journalistes.

L’application StopCovid a été installée plus de 2,6 millions de fois depuis son lancement, il y a cinq mois. C’est bien, bien moins que les applications allemandes et britanniques, respectivement téléchargées 18 et 16 millions de fois.

C’est d’ailleurs peut-être le succès de l’appli NHS Covid du Royaume-Uni (hors Écosse, qui a déployé sa propre application) qui pousse le gouvernement à revoir la feuille de route de StopCovid. Celle-ci n’a été déployée que fin septembre et pourtant, elle s’annonce comme un succès retentissant, du moins en termes de popularité.

Fonctionnant sous le même principe que StopCovid (Bluetooth, temps et distance nécessaires pour être "relié" à une autre utilisation), elle utilise toutefois la solution décentralisée de Google et Apple, contrairement à StopCovid. En sus, elle permet l’utilisation de QR Code que l’on peut scanner à l’entrée de lieux publics et privés pour être averti si une personne contaminée s’est trouvée au même endroit, au même moment.

À voir aussi sur techno :