AccueilSociété

La police polonaise arrête un mineur de bitcoins dans son propre QG

Publié le

par Konbini Techno

© Zephyr18 / Getty

Pris la main dans le wallet !

Les faits divers autour du minage de bitcoins ne cessent de défrayer la chronique. Après la saisie de cannabis loupée, l’écrasement déchirant d’une ferme à bitcoins en Malaisie ou encore le minage en scred chez Starbucks, une autre histoire sordide vient de faire surface.

Le média ABC News nous apprend qu’à Varsovie, des policiers ont découvert que, dans leur propre QG, un·e employé·e civil·e (le sexe n’est pas précisé) minait des bitcoins. Pourquoi prendre un tel risque ? Pour la même raison que d’habitude : en vue de se faire un peu de sous. Sauf que c’est une activité énergivore et qui peut donc coûter cher en électricité si on mine beaucoup.

Combien cet·te employé·e a-t-iel miné ? Interrogé par le média local YN24, M. Ciarka, le porte-parole de la police de Varsovie, n’a pas voulu donner plus de détails. Tout au plus sait-on que l’employé·e peu scrupuleux·euse s’est fait prendre la main dans le sac wallet "très rapidement". Il ou elle a été renvoyé·e et attaqué·e en justice. Une deuxième personne serait également impliquée dans cette sombre histoire.


Vous avez aussi eu vent de sombres histoires de minage ? Écrivez-nous à hellokonbinitechno@konbini.com

À voir aussi sur techno :