(© Bernd von Jutrczenka/picture alliance via Getty Images)

L'appli sur-mesure de Macron pour fliquer ses ministres

Elle contrôle en temps réel le travail des ministres et l'avancée de leurs réformes.

C’est la rentrée pour tout le monde, même quand vous êtes ministre. Après une année où la majorité a été éclaboussée par différents scandales et contestée avec le mouvement des gilets jaunes, le président Emmanuel Macron semble vouloir réenclencher la marche avant.

Une partie de sa tactique semble claire : avoir à portée de main tout son gouvernement. C’est tout du moins ce qui a transparu des deux séminaires des 4 et 11 septembre, qui ont rassemblé toute l’équipe autour du président.

Publicité

Comme l’a découvert BFMTV, Emmanuel Macron a aussi mis la technologie à contribution : il s’est doté d’une application qui surveille en temps réel l’évolution des réformes, mais aussi leur taux d’effectivité.

Une appli pas encore ouverte au public

Alimentée par la direction interministérielle de la transformation publique, lieu où gravitent toutes les données de chaque branche de l’exécutif, l’application ratisse large, de la réforme du CP à l’évolution des retraites.

Le président, sur son téléphone, peut connaître l’avancée de tel ou tel projet de loi, mais aussi de son application réglementaire. Le pouvoir exécutif français dans le creux de la main, en quelque sorte.

Publicité

Vu l’importance de telles informations, notamment pour l’image du gouvernement, l’application n’est pour l’instant pas ouverte à la consultation publique. Le président explique ce refus par sa volonté de ne pas bloquer l’équipe gouvernementale.

Évolution des réformes en cours au ministère de l’Éducation nationale, selon l’application mise en place par le gouvernement. (© BFMTV)

Si la manière est peu conventionnelle, la volonté de mettre une pression sur ses ministres est clairement assumée par Emmanuel Macron. Plus d’échappatoires possibles, seuls les résultats comptent.

Publicité

Rarement telle épée de Damoclès avait flotté au-dessus de la tête d’un gouvernement avec le président qui, selon Le Figaro, leur annonçait le 11 septembre dernier : "J’aurais pu changer tout le monde autour de la table. Je vous ai gardés mais je vous ai demandé de changer un peu. Si vous ne changez pas, je vous change ! Vous avez deux mois pour donner du sens à ce que vous faites, le communiquer, et suivre l’exécution des réformes."

La technologie comme vecteur d’efficacité dans la politique.

Par Bertrand Steiner, publié le 16/09/2019

Copié

Pour vous :