AccueilSociété

Le cocréateur de la souris, William English, est décédé

Publié le

par Victoria Beurnez

Son duo avec Douglas Engelbart a posé les bases de l'informatique que l'on connaît.

Un des papas de l’informatique vient de nous quitter. Décédé le 26 juillet d’une insuffisance respiratoire à l’âge de 91 ans, William English, qui avait étudié au Stanford Research Institute, était un proche collaborateur de Douglas Engelbart, un autre père des ordinateurs. Son décès, dû à une insuffisance respiratoire et confirmé par sa femme Roberta English, a été annoncé par le New York Times.

Imaginez un peu notre quotidien, nos jeux vidéo et tout le tintouin sans souris (et sans manette ni pad, ça va de soi). Avant, c’était des lignes de code à tout va, rien de bien accessible pour nous autres utilisateurs lambdas.

Computer mouse

Heureusement, c’était sans compter sur Bill et Douglas, qui ont pensé et conçu la souris (presque) telle qu’on la connaît aujourd’hui, et ce dès 1963. C’est English lui-même qui a mis au point, après son embauche chez Xerox en 1971, la petite boule qu’on avait sur les souris quand on était petits, celle qu’on essayait de piquer quand on avait cours de techno à l’école. Voici l’une des premières souris créées par le duo :

"Mother of all demos"

Vous avez peut-être entendu parler de "la mère de toutes les démos", une présentation réalisée par Douglas Engelbart où sont expliqués les rudiments d’une interface graphique de l’époque.

Cette vidéo passe en revue la genèse de tout ce que l’on utilise aujourd’hui : traitement de texte, liens hypertexte… Mais surtout : le point fort de la présentation, c’est un écran partagé où l’on voit les mouvements de la souris qu’ils ont mise au point. Le duo formé par Engelbart et English était parfaitement complémentaire : l’un avait les idées et les présentait, et l’autre les mettait en application.

Nombre de leurs inventions ont inspiré ce qui constitue l’informatique aujourd’hui.


Vous connaissiez Bill English ou Douglas Engelbart et ces inventeurs vous inspirent ? Parlez-nous en à hellokonbinitechno@konbini.com !

À voir aussi sur techno :