AccueilGaming

Le futur rover sur Mars sera encore plus lent qu'un paresseux

Publié le

par Victoria Beurnez

Crédits : NASA / JPL

La NASA vient de nous donner plus d'infos sur la mission Perseverance.

Encore des nouvelles de la course martienne. Après le décollage récent des différents modules de Space X ou des Émirats arabes unis, les États-Unis repartent à l’attaque.

La NASA vient de donner des nouvelles de sa future mission Perseverance. C’est le nom attribué au petit rover autonome qui va parcourir les étendues désolées de la planète rouge, à la recherche de signes de vie. Pour ce faire, le véhicule stockera de nombreux échantillons géologiques, potentielles traces de toute sorte de vie martienne.

Ce n’est pas la première fois que la NASA envoie un rover autonome sur Mars – c’est même la cinquième fois –, mais celui-ci est un peu différent : doté d’un puissant algorithme, le petit véhicule pourra avancer à son rythme. Et quel rythme ! Il lui faudra à peu près une journée pour parcourir environ 200 mètres, soit ce que réaliserait un paresseux en une heure (dixit la NASA).

Si le véhicule est aussi lent, c’est notamment à cause des fortes radiations présentes sur Mars. La planète ne disposant pas d’atmosphère permettant de repousser ou amoindrir les rayons du soleil, les particules la pénétrant peuvent causer des dommages irréversibles au matériel. Ces dommages peuvent notamment entraîner une perte considérable de données et les ingénieurs de la NASA font de leur mieux pour éviter cela. Alors surprotégé, le véhicule est fatalement ralenti.

C’est le prix à payer pour recueillir de l’information en lieu hostile, même pour un rover autonome. La NASA tiendra, le 27 juillet prochain, un last check-up avant de décider d’une date officielle de lancement. Celle-ci se fera en fonction d’un alignement optimal des planètes bleue et rouge.


Vous comptez partir sur Mars ou vous êtes passionné par les paresseux ? On sera ravis de l’apprendre à hellokonbinitechno@konbini.com !

À voir aussi sur techno :