L'Éthiopie a envoyé son premier satellite dans l'espace

Record en Afrique : depuis 2019, huit satellites africains ont été lancés.

Alors qu’une majorité d’États subsahariens luttent pour développer leurs programmes spatiaux et pour encourager l’innovation scientifique, l’Éthiopie a annoncé avoir envoyé son premier satellite dans l’espace vendredi 20 décembre dernier.

Selon Reuters, ce vendredi, les membres du gouvernement et les citoyens s’étaient rassemblés à l’Observatoire Entoto, au nord de la capitale Addis-Abeba, pour regarder ensemble une diffusion en direct du lancement. Celui-ci avait lieu depuis la base spatiale de Taiyuan, au nord de la Chine.

Publicité

"Cela sera la base de notre voyage historique vers la prospérité", a annoncé le vice-Premier ministre Demeke Mekonnen, dans un discours diffusé sur une chaîne nationale. L’Éthiopie est ainsi le onzième pays africain à envoyer un satellite dans l’espace.

Le satellite, nommé Ethiopian Remote Sensing Satellite, fournira des données qui permettront d’améliorer la connaissance des ressources agricoles, forestières et minières du pays. Une meilleure gestion des catastrophes climatiques est aussi en jeu.

"Après le lancement de l’ETRSS-1, nous essayerons d’être autonomes, en utilisant notre propre système, peut-être pour le troisième ou quatrième satellite", a déclaré le ministre de la Technologie et de l’Innovation, Getahun Mekuria.

Publicité

Une coconception chinoise

Le satellite a été coconçu par des ingénieurs éthiopiens et chinois. Le gouvernement chinois aurait mis près de six millions de dollars sur la table pour financer la production de l’engin qui en a coûté… sept. Ces chiffres ont été annoncés à Reuters par Solomon Bay, le directeur général de l’Institut éthiopien de science spatiale et de technologie.

Le programme spatial éthiopien a été lancé en 2004 par la Société éthiopienne de Science spatiale. Son statut a été officialisé par le gouvernement en 2016 avec la création de cet institut.

Aujourd’hui, sur les 41 satellites africains lancés, aucun ne l’a été depuis le continent. Il s’agit du huitième lancement en 2019, ce qui en fait une année record pour les programmes spatiaux africains. En 2017, sept lancements avaient eu lieu.

Publicité

Par Victoria Beurnez, publié le 23/12/2019

Pour vous :