Lil Bub, la petite chatte trop mignonne d'Internet, nous a quittés

La jeune féline aux millions d'abonnés était atteinte de plusieurs affections.

La petite Lil Bub, superstar féline adorée du Web, nous a quittés ce dimanche 1er décembre, à l’âge de 8 ans.

Son maître l’a annoncé dans un post émouvant sur Instagram, où elle était ultra-célèbre, notamment du fait de ses caractéristiques physiques particulières.

Publicité

Lil Bub était atteinte de nanisme, d’ostéopétrose (maladie des os de marbre) et de polydactylie. Ces affections étaient la cause de son regard si particulier et de sa petite langue qui pendait en permanence de sa bouche.

Voir cette publication sur Instagram

This is my first photo with BUB next our last photo together. On the morning of Sunday, December 1st 2019 we lost the purest, kindest and most magical living force on our planet. BUB was cheerful and full of love laying in our bed with us Saturday night, but unexpectedly passed away peacefully in her sleep.. I have always been fully transparent about BUB's health, and it was no secret that she was battling a persistent and aggressive bone infection. Even knowing this, we weren't expecting her to pass so soon or so abruptly without warning. I truly believe that she willingly made the decision to leave her failing body so that our family would not have to make that difficult decision ourselves. It is impossible to put into words the profound effect that BUB has had on my life, on the lives of thousands of homeless pets, and on the lives of those of you that have cared for her as if she were your own family. She taught me everything that I know about unconditional love, she brought my wife Stacy and I together, she's the reason we have our beautiful children Rosco and Lula, and she has been a constant source of warmth and love in our lives for the past 8 years. To say that our family is devastated would be an understatement. But most importantly, BUB has made a huge difference in the world of animal welfare, and in the lives of millions of people worldwide. She has literally saved thousands of lives (both pets and humans), she started the first national fund for special needs pets, she was the subject of groundbreaking genetic and biological research, she's helped raise over $700,000 for animals in need, and has spread a message of determination, positivity, and perseverance to people all over the world. And even though my heart is absolutely crushed by her graceful departure from planet Earth, I know that her sprit, magic, and overwhelming energy are still with us, reminding us every day to be better. Dearest BUB, I will never forget your generosity, your limitless supply of love, or your uncanny ability to bring so much magic and joy to the world. I am forever honored and humbled that you chose me as your caretaker. Please visit all of us in our dreams o

Une publication partagée par Lil BUB (@iamlilbub) le

Publicité

Son propriétaire, Mike Bridavsky, l’avait adoptée en 2011. Producteur de musique, il avait l’habitude de l’amener partout avec lui, et à force de photos et vidéos, la petite chatte est vite devenue célèbre. Elle possédait, évidemment, son propre compte Instagram, avec plus de 2 millions d’abonnés. Aujourd’hui, on trouve même des peluches à son effigie sur Amazon.

Publicité

Petite héroïne à moustaches

Outre le fait d’être un chaton mignon, Lil Bub était devenue un symbole de résilience et d’inspiration pour son maître et ses abonnés. Sa condition a notamment permis de faire avancer la cause féline et la recherche sur les maladies génétiques.

En 2015, des chercheurs de l’université du Missouri ont travaillé au séquençage du génome de Lil Bub pour étudier les variations génétiques qui ont causé sa polydactylie. Cette maladie, qui se traduit par un nombre anormalement élevé de doigts, concerne de nombreux félins.

Plus tard, son maître avait profité de sa célébrité pour lancer une récolte de fonds : plus de 700 000 dollars avaient été amassés au profit d’associations caritatives pour les animaux.

Publicité

L’occasion est entendue pour ressortir cet article de Slate, publié en 2018 : "Le jour où Lil Bub mourra, elle emportera avec elle une partie d’Internet."

La journaliste y explique, entre autres, qu’en 2014, alors que la popularité de l’animal n’était déjà plus à faire, Internet a vécu un moment de liesse lorsque la petite féline a réussi à sauter pour la première fois. Sous la vidéo, son propriétaire explique : "il y a un an, Lil Bub pouvait à peine marcher à cause de l’ostéopétrose dont elle souffre".

Alors, à tous les lolcats de par le monde : merci de faire d’Internet un monde meilleur.

Par Victoria Beurnez, publié le 03/12/2019

Copié

Pour vous :