tusimple.com

Pour livrer ses cargaisons, UPS utilise depuis plusieurs mois des camions autonomes

Le géant de la livraison a pris tout le monde de court : oui, des camions autonomes sillonnent déjà les routes américaines.

TuSimple, une start-up de transport routier autonome, a transporté les marchandises d’UPS de Phoenix jusque la ville de Tucson, et ce depuis le mois de mai. Cette annonce de la part du géant de la livraison prend place dans le cadre d’un partenariat public entre les deux entreprises, UPS annonçant même acquérir des parts de la start-up. Les termes du marché n’ont quant à eux pas été rendus publics. D’ailleurs, l’expérimentation non plus, au point de prendre de court la majorité de la presse tech américaine.

Bien qu’assez jeune, TuSimple dispose déjà d’une certaine expérience dans l’application de ses mécanismes de conduite autonome dans la vraie vie : la start-up avait déjà mené à bien une période de test avec le service postal américain. Pendant deux semaines, des camions autonomes ont transporté du courrier en flux tendu depuis Phoenix jusqu'à Dallas, soit un trajet de 1 600 kilomètres. La start-up n’en est donc pas à son premier rodéo (Texas oblige, pardon).

Publicité

Des trajets moins coûteux qui représentent le futur de la livraison

Publicité

En se confiant à Gizmodo, un représentant de TuSimple avance que cette nouvelle façon de voir le transport réduirait de 30 % le coût de la livraison. Pour créer ses véhicules autonomes, la start-up utilise sa propre technologie, qui repose sur neuf caméras et deux capteurs Lidar (l’équivalent d’un radar, mais avec un faisceau laser). N’étant pas constructeur automobile, elle insère ensuite tout ce système dans des véhicules de la marque Navistar.

Todd Lewis, responsable des partenariats chez UPS, nuançait tout de même l’idée selon laquelle des camions de livraisons autonomes envahiraient nos routes dans un futur proche :

Cela pourrait prendre des années de tester et développer des véhicules pouvant se conduire eux-mêmes. Cela prendra tout autant de temps au gouvernement pour mettre en place un cadre pour ces nouveaux véhicules. Mais UPS voit cet investissement comme une façon d’appliquer certaines capacités de la conduite autonome (systèmes de freinage avancé, technologie sensorielle…) à sa flotte au court terme. D’un point de vue finaliste, il y a encore un long chemin à faire. Mais cette technologie a des tonnes d’implications aujourd’hui même.

Publicité

Pour l’instant, les camions de TuSimple se déplacent avec un ingénieur et un chauffeur, par souci de sécurité (et de légalité, la loi américaine ne permettant pas encore de lâcher des véhicules autonomes non supervisés dans la nature). L’objectif est bien entendu que la cabine se vide au fur et à mesure que l’entreprise perfectionne son système.

 

Par Bertrand Steiner, publié le 16/08/2019

Copié

Pour vous :