(© U.S. Navy)

L'US Navy vire les écrans tactiles de ses destroyers... car trop complexes à utiliser

On n'arrête pas le progrès ?

L’US Navy va remplacer les écrans tactiles destinés à contrôler la barre et l’accélérateur de ses destroyers. USNI News, l’organe de communication de la marine américaine, vient d’annoncer que les écrans seraient remplacés par des commandes mécaniques d’ici 2020.

Cette décision a été prise après qu’un rapport sur un accident a été rendu public. Le 21 août 2017, près des côtes de Singapour, l’USS John S. McCain était entré en collision avec l’Alnic MC, un pétrolier libérien. L’impact a tué 10 marins et blessé 48 sur le destroyer.

Publicité

Le rapport permet d’avoir une vision d’ensemble des faits qui ont mené à une telle catastrophe : en tentant de partager le contrôle de l’accélération et de la direction entre deux consoles, l’équipage a perdu la maîtrise du vaisseau.

Des commandes trop compliquées à gérer

Bien que la fatigue et le manque d’entraînement des militaires aient joué un rôle dans l’accident, le design des mécanismes de contrôle du bateau a été le facteur majeur.

Les investigateurs ont découvert au cours de leurs recherches que l’équipage avait retiré l’assistance par ordinateur des stations, les plaçant ainsi en mode "backup manual mode". Cela signifie que n’importe quel membre de l’équipage pouvait piloter l’engin depuis une autre station. Au moment où l’équipage a tenté de reprendre le contrôle de l’appareil depuis plusieurs stations en même temps, la confusion a donc fini par prendre le dessus sur la discipline.

Publicité

Le rapport du Comité national de la sécurité des transports pointe du doigt le changement de technologie, arguant qu’avec des commandes mécaniques, les marins n’auraient pas eu ce problème de perte de contrôle.

"Juste parce que vous pouvez ne veut pas dire que vous devriez"

À la suite de l’incident, la Navy a lancé des sondages au sein de toute la flotte. Le résultat est sans appel : le personnel a indiqué qu’il préférerait des commandes mécaniques.

Le vice-amiral Bill Galinis, responsable du programme de modernisation des bateaux de la flotte, évoquait lors du dernier congrès de l’US Navy une situation tombant sous le coup de l’adage "Juste parce que vous pouvez ne veut pas dire que vous devriez".

Publicité

En effet, une armée à la pointe de la technologie n’est pas toujours l’armée la plus efficace, comme l’a rappelé Galinis :

"Il est nécessaire de se rappeler qu’avant toute technologie, une armée est composée d’hommes. Les avancées technologiques doivent être faites de manière intelligente pour s’adapter le mieux possible aux militaires qui vont devoir les appréhender."

Par Bertrand Steiner, publié le 13/08/2019

Copié

Pour vous :