Malaise : un jeu vidéo chinois pour traquer les manifestants hongkongais

Le jeu semble être une réponse à Liberate Hong Kong, sorti il y a quelques mois.

Alors que les manifestations pro-démocratiques continuent à Hong Kong, le jeu en ligne Fight the Traitors Together (combattre les traîtres ensemble) est sorti en Chine.

Hébergé sur un site web autonome, ce jeu pro-chinois propose de traquer les leaders opposés à l’Empire du Milieu, tels que Joshua Wong ou Jimmy Lai, en les débusquant dans la foule. Une fois découvert, le joueur pourra les frapper à loisir à coups de tong ou de batte, voire même leur lancer des œufs pourris.

Publicité

Origines douteuses

S’il n’est pas établi que ce jeu émane du gouvernement chinois, on peut se poser des questions. Créé grâce à l’outil de développement Cocos Creator, il n’est crédité nulle part et a été très vite relayé par le Global Times, journal chapeauté par le Parti Communiste Chinois.

D’ailleurs, dès l’écran titre, le ton est donné : un slogan annonce fièrement que "Hong Kong fait partie de la Chine, et l’aide des puissances extérieures ne peut changer cela".

Publicité

En effet, le jeu illustre également la propagande chinoise qui tente de faire croire que les manifestants sont des voyous payés par les États-Unis pour être violents face aux policiers : au milieu des émeutiers, on retrouve Anson Chan, un autre leader de l’opposition, portant des drapeaux américains et des billets de dollars, ainsi que Julie Eadeh, chef du consulat général des États-Unis à Hong Kong.

Ce jeu semble être une réponse à Liberate Hong Kong, jeu pro-manifestants, sorti quelques mois plus tôt. Dans ce soft, les joueurs militants devaient esquiver les cartouches de gaz lacrymogènes et les balles en caoutchouc pour éviter l’arrestation.

Publicité

Si malgré le propos controversé du jeu vous souhaitez le tester, vous pouvez y jouer ici.

Par Mickaël Laplaud, publié le 12/12/2019

Pour vous :