AccueilSociété

Même les employés de Google ne comprennent pas leurs paramètres de confidentialité

Publié le

par Victoria Beurnez

C'est un mal universel.

Apparemment, nous ne sommes pas les seuls à être dans le flou face aux paramètres de confidentialité de Google. Même ses propres employés peinent à comprendre de quoi il retourne. C’est en tout cas ce dont témoigne un nouveau document, présenté aujourd’hui dans un procès commencé en mai contre la collecte de données de Google et soumis par plusieurs anciens employés.

Ce document, rendu public par l’État de l’Arizona, a d’abord été relayé par Arizona Mirror, le journal local de l’État du sud-ouest des États-Unis. À l’intérieur, l’avocat Mark Brnovich expose plusieurs témoignages d’employés perplexes face à la complexité des conditions chez Google : "Même les employés haut gradés ne comprennent pas dans quelles conditions Google collecte les données", cite un l’un d’entre eux. Un autre continue : "L’interface utilisateur actuelle semble vouloir montrer qu’il est possible de tout faire, tout en étant trop compliquée pour que les gens y comprennent quoi que ce soit."

Le document de 48 pages enchaîne les déclarations honnêtes et surprenantes des employés, la majorité pointant notamment du doigt la tendance de Google à localiser abusivement ses utilisateurs : "Notre communication autour de la géolocalisation est suffisamment floue pour embrouiller un ingénieur spécialisé dans la confidentialité", regrette l’un d’entre eux. En effet, renchérit un autre, "désactiver la localisation devrait dire désactiver la localisation et non pas proposer des exceptions dans chaque cas particulier".

Le petit défaut de Google à vouloir à tout prix savoir où sont ses utilisateurs ne date pas d’hier. L’enquête qui a mené à ce procès a commencé par la parution d’un article, en 2018, qui expliquait que le G des Gafam avait un peu le même comportement qu’un ex envahissant avec ses utilisateurs, à systématiquement vouloir capter leur localisation et ce, même quand il lui était explicitement demandé de ne pas le faire.

A priori, Google avait, à l’époque, tenu une réunion visant à corriger ces problèmes de confidentialité et de GPS intrusif. Malheureusement, pas grand-chose n’a changé, étant donné que l’entreprise se justifie toujours en expliquant que ses paramètres de confidentialité sont nécessaires pour améliorer la qualité de ses services.


Un avis éclairé sur la géolocalisation ? Envoyez-nous un mail à hellokonbinitechno@konbini.com !

À voir aussi sur techno :