AccueilSociété

Naked Yoga : l'étrange exception à la censure de la nudité sur YouTube

Publié le

par Pierre Bazin

Contrairement aux idées reçues, YouTube n'interdit pas formellement les seins et organes génitaux.

On ne fait pas ce qu'on veut sur YouTube. La plateforme vidéo la plus célèbre au monde, qui enregistre 720 000 heures de vidéos en plus chaque jour, a des règles bien strictes avec lesquelles utilisateurs et créateurs de contenus doivent s’accommoder.

Outre la difficile problématique des ayants droit (en musique surtout), d'autres questions relatives à l'éthique voire la "moralité" de leurs contenus se posent pour les youtubeurs à chaque nouvelle vidéo postée.

Récemment, c'est le youtubeur numéro un PewDiePie (109 millions d'abonnés) qui a vu une de ses vidéos être supprimée. Le contenu en question était une chanson satirique baptisée "Cocomelon Diss Track", dans laquelle il s'attaquait à la chaîne "Cocomelon", spécialisée dans les comptines pour enfants et qui le talonne au classement du plus grand nombre d'abonnés de la plateforme (106 millions).

Dans son clip, PewDiePie faisait jouer des enfants, on les voyait découper des pastèques, s'habiller en militaires ou utiliser des armes (factices) pour créer un décalage entre le monde enfantin et de faux effets "gore". Jugée inappropriée par YouTube vis-à-vis de la sécurité des enfants sur la plateforme "en donnant l'impression d'avoir été réalisé pour les enfants mais en contenant un contenu inapproprié", la vidéo (et tous ses réuploads) a été supprimée.

Les fans de PewDiePie s'insurgent et dénoncent une censure à deux vitesses, citant notamment les nombreux clips de musique présents sur YouTube où la nudité plus ou moins explicite serait "tolérée". En France, un phénomène semblable a pu être observé avec une des dernières vidéos du Joueur du Grenier :

Le Naked Yoga, exception à la règle ?

Pourtant, il existe des vidéos sur YouTube qui font des millions de vues et présentent… de la nudité complètement explicite. Comment les trouver ? Il suffit de taper "Naked Yoga" dans la barre de recherche et vous vous retrouvez face à des hommes et des femmes dans le plus simple appareil comme dans cette vidéo – attention NSFW et, oui, même sur YouTube.

Seins, pénis, vulve... tout est parfaitement visible dans ces vidéos. Alors, évidemment, il ne s'agit pas d’œuvres pornographiques mais d'une pratique bien réelle et pratiquée depuis des années qu'est le yoga nu. Sur YouTube, cette tendance grandit depuis bientôt quelques mois, avec des vidéos qui dépassent le million en quelques semaines.

Sans juger les apports de ce sous-genre du yoga (il y en a très probablement), les internautes tombent des nues en découvrant la présence de telles vidéos sur la plateforme vidéo de Google. Les commentaires laissés sous ces vidéos en attestent, et beaucoup font d'ailleurs référence au clip de PewDiePie "injustement" supprimée en comparaison.

Beaucoup de ces vidéos semblent venir de la Naked Yoga School, un site consacré à la pratique. En revanche, concernant la propriété intellectuelle originale et leur présence sur YouTube, un représentant de cette école a expliqué il y a quelques mois à nos confrères de The Insider qu'ils n'utilisaient pas cette plateforme et qu'il s'agissait donc d'un vol de contenu.

Le contenu sexuel explicite "éducatif" existe sur YouTube

Comment ce tour de magie est-il possible ? La réaction officielle d'une porte-parole de YouTube, interrogée par nos soins, est la suivante :

"YouTube a des politiques claires qui déterminent le type de contenus qui sont acceptables ou non sur notre plateforme et nous retirons rapidement les vidéos qui enfreignent ces politiques lorsqu'elles nous sont signalées. Nous pouvons faire des exceptions pour certains contenus si leur objectif est éducatif, documentaire, scientifique ou artistique."

La plateforme explique que certaines chaînes qui mettaient plus l'accent sur la nudité que sur la pratique du Yoga ont ainsi été supprimées. Beaucoup de ces vidéos mettent ainsi en description, voire en titre directement, que leur contenu est éducatif et que la nudité reste secondaire. Leur chaîne YouTube est d'ailleurs également marquée comme proposant du contenu éducatif.

YouTube précise tout de même que ces vidéos sous soumises à des restrictions d'âge et donc interdites aux mineurs, selon la législation spécifique de chaque pays.

En réalité, les vidéos de yoga nu ne sont pas les premières à montrer expressément des organes génitaux sans être inquiétées de la modération de YouTube. En quelques recherches et clics, on peut ainsi trouver des vidéos d'épilation du maillot ou encore une vidéo parfaitement explicite d'auto-examen de santé du pénis et des testicules à 53 millions de vues – encore une fois, liens très NSFW !

La nudité n'est donc pas interdite en soi sur YouTube mais l'utiliser pour donner de l'intérêt à la vidéo l'est. On peut quand même se demander dans ce cas comment des vidéos postées il y a plus d'un mois et demi comme "Naked News" (NSFW, on vous aura prévenu à force) peuvent-elles encore tenir sur la plateforme et engranger plus d'un million de vues…


Que pensez-vous de la politique de modération menée par YouTube ? Écrivez-nous à hellokonbinitechno@konbini.com

À voir aussi sur techno :