(c) RunPhoto / Getty

Odorat perdu à cause du coronavirus ? Vous intéressez grandement les chercheurs

Un rapide questionnaire en ligne pour faire avancer la science.

Outre les symptômes les plus fréquents du coronavirus (toux et difficultés respiratoires), nombreux sont ceux qui ont témoigné avoir subi une anosmie, une diminution, si ce n’est une perte complète de l’odorat.

Si vous l’avez expérimenté, vous intéressez les chercheurs. Le Centre de recherche en neurosciences de Lyon vient de mettre en ligne un questionnaire où vous raconterez votre mésaventure plus en détail. Il vous faudra 5-10 minutes pour le remplir.

Publicité

Votre témoignage pourrait faire avancer la recherche à trois niveaux :

  • Mieux comprendre le mode d’action du virus : est-ce qu’il s’attaque aux cellules olfactives, à la muqueuse nasale ou encore directement au cerveau ? 
  • Essayer de savoir si la perte d’odorat apparaît avant ou après les autres symptômes. Transformé en système d’alerte, ce symptôme permettrait peut-être d’améliorer les dispositifs de confinement.
  • Enfin, essayer de comprendre comment cette perte d’odorat agit sur le mode de vie et voir, notamment, si cela peut engendrer des symptômes dépressifs.

Sur ce dernier point, quelques précisions intéressantes de Moustafa Bensafi, directeur de recherche CNRS au Centre de recherche en neurosciences de Lyon :

"Nous posons par exemple des questions sur l’activité culinaire, le plaisir ressenti en mangeant, les interactions sociales, etc. Les personnes qui perdent l’odorat développent souvent des symptômes dépressifs et se sentent isolées. Et si elles mettent du temps à retrouver ce sens, leur qualité de vie peut être fortement impactée. C’est pourquoi il est important de quantifier cette qualité de vie, de la surveiller et éventuellement de prendre en charge ces déficits olfactifs avec des traitements, comme l’entraînement olfactif."

Publicité

En parallèle au questionnaire, le Centre de recherche a mis en ligne un portail d’information généraliste sur l’odorat.

Par Konbini Techno, publié le 20/04/2020